Warburton signe avec le Pays de Galles

Publié le , modifié le

Sam Warburton a signé un contrat fédéral avec sa fédération (WRU), pour continuer de jouer dans son pays la saison prochaine, a annoncé samedi la WRU. "L'intention de la WRU est que Warburton continue à jouer pour Cardiff, en vertu du nouvel accord qui permet de garder les joueurs clés du pays dans les équipes des provinces galloises", a expliqué la WRU dans un communiqué, sans préciser la durée du contrat passé entre elle et le joueur.

Sur le papier, il existe donc une possibilité, même réduite, que Warburton, l'un des joueurs phare de la sélection, quitte Cardiff pour une autre formation du pays. "Je suis ravi de m'engager sur le long terme avec le rugby gallois", a réagi le Lion Britannique de 25 ans. Maintenant que la question de mon avenir est réglée, j'ai hâte de me projeter vers le Tournoi des six nations et au delà". A la différence de l'Ecosse ou de l'Irlande, ce contrat est une première pour le Pays de Galles, qui n'a pas l'habitude de recourir aux "contrats fédéraux". Ceux-ci sous-entendent que les joueurs "appartiennent" à leur fédération et non au club pour lequel ils jouent en dehors des périodes internationales.

Salaire payé par la WRU

Le salaire de Warburton sera ainsi intégralement payé par la WRU et son club n'aura pas à débourser un centime pour le faire jouer, a précisé la WRU. "Je suis extrêmement reconnaissant au président de Cardiff Peter Thomas pour sa compréhension de la situation quand le président de la WRU et moi l'avons rencontré mercredi pour finaliser ce plan", s'est pour sa part félicité Roger Lewis, le directeur exécutif de la fédération galloise. "Notre rugby ne pouvait se tenir en retrait plus longtemps et voir ses meilleurs joueurs quitter le pays. Il ne peut pas y avoir de meilleur message que la décision de Warburton".

Joueur emblématique de son pays avec 38 sélections, le 3e ligne était convoité par plusieurs clubs étrangers, et notamment français, alors que le rugby au Pays de Galles est victime depuis plusieurs mois d'une "guerre civile" entre la fédération et les clubs, sur fonds de difficultés économiques. Il s'agit donc là d'une autre belle victoire pour la WRU au lendemain de l'annonce de la prolongation avec les Ospreys d'Alun-Wyn Jones, l'un des autres éléments majeurs du XV du Poireau, et alors que Leigh Halfpenny, autre star nationale, a lui fait jeudi le choix de rallier Toulon la saison prochaine.

AFP