Leigh Halfpenny
Leigh Halfpenny sous le maillot gallois | AFP - Paul Ellis

Une véritable démonstration galloise

Publié le , modifié le

Le pays de Galles a assuré sans difficulté sa place en quarts de finale de la Coupe du monde en prenant sa revanche (66-0) sur les Fidji qui l'en avait privé lors de la dernière édition, à Hamilton. En quarts de finale, les Gallois rencontreront le premier de la poule C, l'Irlande ou l'Australie, samedi prochain à Wellington.

Sur le gazon détrempé d'Hamilton, les hommes en rouge, qui pouvaient se contenter d'une défaite par moins de 61 points (!) d'écart pour se qualifier, ont remporté la plus large victoire de leur histoire en Coupe du monde grâce à neuf essais. Le trois quarts centre Jamie Roberts a inscrit deux essais, tandis que Rhys Priestland et Stephen Jones ont converti toutes les transformations.

Jeu de passe alerte, botte infaillible des buteurs, pack dominateur: le Pays de Galles a passé en revue tous ses atouts avant son quart de finale, sans doute contre l'Irlande ou l'Australie, samedi prochain à Wellington. "Nous avions dit que nous voulions être impitoyables de la première à la 80e minute. Il faut rendre hommage aux Fidjiens, mais notre défense a solidement tenu et c'était notre objectif", s'est félicité Sam Warburton, le capitaine gallois.

Les quatre essais et 31 points inscrits en début de match ont mis les Gallois à l'abri à la pause. Jamie Roberts a ouvert dès la 6e minute le chemin vers l'en-but fidjien après une touche mal jouée par les îliens. Dès lors, les Gallois n'ont eu qu'à suivre le sillon tracé. A la 50e minute, le jeune ailier George North efface deux adversaires avant de multiplier les passes, qui aboutissent derrière la ligne. A la 67e minute, Adam Jones envoie d'un coup de pied la balle dans le camp fidjien désert. Elle échappe à Albert James Vulivuli avant d'atterrir dans les bras de Leigh Halfpenny qui se rue, seul, vers la ligne de but.

"C'est fantastique d'avoir  une équipe aussi riche. On savait qu'on était dans la poule la plus difficile.  La première étape était de sortir de cette poule et on a réussi. Après la  rencontre face à l'Afrique du Sud qu'on a perdu de peu, on a construit une  dynamique et de la confiance pour les quarts de finale. On va être durs avec nous-mêmes, on a vu des points négatifs notamment en première mi-temps. On ne se berce pas d'illusion, les fidji avaient fait dix changements", a résumé l'entraîneur gallois Warren Gatland.

En plus de la qualification, les joueurs de Warren Gatland ont effacé le souvenir du Mondial 2007, lorsque les mêmes Fidjiens les avaient éliminés au même stade de la compétition à la faveur d'une victoire 38-34. Quart de finaliste il y a quatre ans, les Fidjiens fantomatiques quittent la Coupe du monde sur une troisième défaite consécutive dans la poule D.

Coupe du Monde de Rugby