Sam Warburton
Le capitaine gallois en Coupe du monde, Sam Warburton | AFP - PAUL ELLIS

Trois semaines de suspension pour Warburton

Publié le , modifié le

Le capitaine du pays de Galles, Sam Warburton, exclu samedi lors de la demi-finale perdue face à la France (9-8) pour un plaquage dangereux sur l'ailier français Vincent Clerc, a été suspendu pour trois semaines par un Commissaire à la discipline de la Coupe du monde.

Le Commissaire à la discipline, l'Anglais Christopher Quinlan, a considéré que la faute de Warburton était d'une gravité "moyenne" et considéré qu'aucune circonstance aggravante ne s'appliquait au joueur. Le troisième ligne gallois sera suspendu jusqu'au 6 novembre inclus. Il dispose de 48 heures pour faire appel de la sanction. Warburton avait été exclu pour un plaquage dangereux, de type cathédrale, sur l'ailier Vincent Clerc à la 18e minute de la demi-finale du Mondial-2011 remportée par la France (9-8).

Cette exclusion a provoqué un début de polémique. L'entraîneur du pays de Galles avait critiqué la décision prise par l'arbitre irlandais Alain Rolland. "Ce n'est pas un joueur violent. Pourquoi gâcher une demi-finale de Coupe du monde avec un carton rouge ?", s'était interrogé Warren Gatland après le match. "Il (Warburton) l'a levé (Clerc), cela vaut un carton jaune, mais il ne l'a pas accompagné au sol. Est-ce que cela signifie qu'à chaque fois où, sur un plaquage, un joueur est levé, il y a carton rouge ?", avait lancé l'entraîneur néo-zélandais des Gallois. "Je suis très déçu, mais il n'y avait pas de mauvaise intention de ma part", avait souligné Warburton.

L'entraîneur du XV de France Marc Lièvremont et l'ailier Vincent Clerc avaient en revanche jugé l'exclusion "logique". "On peut regretter, pour une demi-finale de Coupe du Monde, qu'elle soit très déséquilibrée mais vous avez vu le plaquage comme moi, un plaquage appuyé qui peut être extrêmement dangereux et à mon sens, il y a carton rouge", avait déclaré Lièvremont. "Je vois le geste qu'il fait, j'imagine très bien qu'il (l'arbitre) peut mettre un rouge. Pour moi c'est évident, c'était presque sûr qu'il allait mettre un rouge. Ca me paraît logique", avait déclaré Clerc, victime du plaquage, après la rencontre.

AFP

Coupe du Monde de Rugby