François Trinh-Duc
François Trinh-Duc, évacué sur civière | SYLVAIN THOMAS / AFP

Trinh-Duc et Michalak pas remplacés dans le groupe protégé

Publié le , modifié le

Le vice-président de la Fédération française de rugby (FFR) Serge Blanco a annoncé dimanche que François Trinh-Duc et Frédéric Michalak, blessés, ne seraient pas remplacés dans le groupe des 30 joueurs protégés par la convention FFR-LNR.

L'accord passé entre la Féfération française (FFR) et la Ligue nationale (LNR) fin 2013 permet d'intégrer avant le 31 décembre de l'année en cours un joueur dans cette liste qui limite à 30 par saison le nombre de matches disputés, hors phases finales. A condition que l'indisponibilité du joueur blessé et remplacé soit "supérieure ou égale à trois mois", comme c'est le cas pour l'ouvreur de Toulon et celui de Montpellier. Cette disposition souffre toutefois d'un gros point faible: elle n'est pas rétroactive, ce qui signifie que les feuilles de match accumulées ne seraient pas prises en compte au moment de l'inclusion du joueur.

Seulement 15 appelés

"Ils ne seront pas remplacés car on est à plus d'un tiers de la saison donc on ne va pas protéger des garçons qui ont fait un certain nombre de matches", a déclaré Serge Blanco, qui préside également un "comité de suivi" chargé de l'évaluation de joueurs susceptibles d'intégrer le XV de France. Sur les 30 joueurs préservés par la convention, seulement 15 ont été appelés pour préparer les tests de novembre, l'encadrement du XV de France ayant choisi de rebattre largement les cartes afin de se sortir d'une spirale de résultats médiocres.

"On n'en est qu'au deuxième stage de préparation pour amorcer la saison 2014-2015. Ayez un peu d'indulgence et essayez de comprendre ce que veulent faire les entraîneurs", a plaidé Serge Blanco, présent dimanche matin au rassemblement des Bleus à l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne). "Quand je vois la banane que les joueurs ont en arrivant en équipe de France, ça me plaît", a-t-il renchéri avant le début du deuxième stage préparatoire aux tests de novembre, de dimanche à mercredi au Centre national du rugby de Marcoussis (Essonne).

L'ancien arrière vedette du XV de France est également revenu sur les critiques ayant accompagné le premier stage fin septembre. L'entraîneur de Clermont Franck Azéma avait ainsi dénoncé l'"amateurisme" de l'encadrement alors que son centre Wesley Fofana était revenu blessé de Marcoussis. "Il y a eu des échanges, tout le monde a revu sa copie, a changé le ton de sa voix. On travaille main dans la main", a assuré Serge Blanco. "Les garçons ont travaillé normalement et ceux qui n'ont pas envie de souffrir et de se faire un peu mal resteront à la maison", a-t-il conclu.

AFP

Coupe du Monde de Rugby