Bleu Rougerie 04082011
Aurélien Rougerie en pleine action | AFP - Fred Dufour

Servat et Rougerie sur le pont, Domingo en avance

Publié le , modifié le

Dans la perspective des deux matches amicaux contre l'Irlande ce mois-ci, le médecin de l'équipe de France de rugby a dressé jeudi un bilan médical positif, en particulier pour Aurélien Rougerie et William Servat. Au delà de cet optimisme affiché, Jean-Philippe Hager s'est montré plus prudent sur les cas de Fabien Barcella et de Thomas Domingo, deux joueurs du XV de France également en phase de convalescence.

Rougerie quasi-partant

Opéré début mai d'une fracture de la malléole gauche, Aurélien Rougerie a retrouvé l'ensemble de ses moyens physiques, même s'il manque encore de souffle et de coffre. "Je n'ai pas d'inquiétude médicale sur le dossier (...) Il postule franchement pour les deux matches face à l'Irlande. Il est vraiment sur des délais très courts. Il a encore une étape à passer: la compétition", a résumé le médecin de l'équipe de France.

Le centre clermontois prend part à l'ensemble des exercices et devrait commencer les séances avec contact la semaine prochaine, ce qui laisse donc à penser que sa participation au Mondial est de plus en plus probable. "J'ai encore quelques douleurs mais j'arrive à jouer", a déclaré Rougerie. "Je vois le bout du tunnel. Je n'avais pas de doute sur la participation à la Coupe du monde. Il faut toujours positiver en cas de blessure".

Le retour de Servat

Le talonneur William Servat, qui a subi une arthroscopie du genou gauche, a quant à lui participé à une séance de mêlée jeudi. Il ne ressent pas de douleur au genou et a commencé un travail physique de courses et de musculation des jambes. "L'objectif est qu'il joue une partie du match du 20 août (...) J'espère qu'il pourra postuler même si ce n'est pas un impératif. Il est content parce qu'il a fait à nouveau des mêlées", a déclaré Jean-Philippe Hager. "Cela s'est très bien passé", a confirmé l'intéressé. "Pour moi, c'est le plus gros test. Je suis sur la bonne voie. Je n'ai plus de douleur. Je pense être de la Coupe de monde".

Prudence pour Domingo

Le pilier Thomas Domingo, qui a subi une opération du ligament croisé antérieur du genou droit début avril, poursuit son travail de reprise en compagnie des préparateurs physiques, tout en participant à ses premières séances de joug et de poussées en mêlée. "C'est le dossier le plus compliqué", a souligné le docteur Hager. "Il y a des délais incompressibles suite à ce type d'opération. Il a fait des mêlées mais c'est moins compliqué que le jeu courant et les plaquages. Il faut être prudent pour éviter des lésions itératives."

Le Clermontois ne disputera pas les deux matches amicaux face à l'Irlande et pourrait retrouver la compétition durant la Coupe du Monde. "Pour l'instant, c'est très positif", a estimé Domingo. "J'ai participé à une séance de mêlée. J'avais de l'appréhension mais pas de douleurs (...) Je devrais commencer les séances collectives bientôt. Je suis dans l'état d'esprit de faire la Coupe du monde", a-t-il ajouté. Sa participation reste encore très incertaine. 

Barcella, grand corps malade

Après une rupture du tendon d'Achille gauche lors de l'été 2010, une lésion au quadriceps de la jambe gauche en juillet dernier, le pilier Fabien Barcella est désormais victime d'une déchirure du biceps brachial gauche, qui l'a contraint à déclarer forfait pour France-Irlande à Bordeaux, le 13 août. "Cette blessure ne va pas retarder sa préparation physique car il peut faire du vélo et reprendre d'ici quelques jours la course. L'objectif est qu'il soit prêt le 20 août" pour le second match contre l'Irlande, à Dublin, a jugé le médecin du XV de France.Et en finir avec la malédiction des blessures.

Coupe du Monde de Rugby