Schmidt
Le manager de l'équipe d'Irlande, Joe Schmidt | AFP PHOTO / GLYN KIRK

Schmidt: "Il va falloir passer un nouveau palier"

Publié le , modifié le

Pour Joe Schmidt, le sélectionneur du XV irlandais, "il va falloir passer un nouveau palier" pour espérer l'emporter en quarts de finale de la Coupe du monde contre l'Argentine, dimanche au Millennium Stadium de Cardiff.

QUESTION: Comment appréhendez-vous l'Argentine, votre adversaire en quarts  de finale?
REPONSE: "L'Italie avait été pour nous très compliquée (victoire 19-6)...  Les Italiens nous ont vraiment posé des problèmes et il y a un grand nombre de  similarités entre le jeu de l'Italie et celui de l'Argentine. Ils ont tendance  à vous rentrer dedans, à vous disputer la possession du ballon et, en plus,  l'Argentine se paye le luxe d'avoir des finisseurs de classe mondiale et  quelques joueurs très habiles pour leur transmettre le ballon. En plus, ils ont  une très bonne troisième ligne au point qu'un joueur comme Juan Manuel  Leguizamon n'a pas de place sur le banc. Dans l'ensemble, ils ont un arsenal  plus important que l'Italie et nous avons lutté contre l'Italie avec une équipe  presque au complet, alors nous savons qu'il va falloir passer un nouveau  palier. Avons-nous ça en nous? On verra dimanche."
   
Q: Ressentez-vous de la pression à l'approche de ce quart de finale?
R: "Je suis toujours incroyablement nerveux. Je ressentirais de la pression  où que je sois, quel que soit mon métier, parce que je veux vraiment que les  choses se passent bien et il y a tellement d'aspects qu'on ne contrôle pas: les  décisions de l'arbitre, la météo, les blessures, la perte de joueurs... Je ne  vais pas bien dormir. Mais je constate que si je travaille suffisamment tard la  veille au soir, je peux dormir un peu. J'ai un rapport amour-haine avec mon  métier. J'adore entraîner, je travaille avec un groupe fantastique, il y a  beaucoup de choses que j'apprécie mais, en même temps, je crois que je suis  comme tout le monde quand je prends conscience de la pression. Tu essayes de la  gérer au mieux car, si tu n'es pas calme, comment peux-tu attendre de tes  joueurs qu'ils le soient?"
   
Q: Ces quarts de finale opposent quatre équipes de l'hémisphère sud et  quatre de l'hémisphère nord. Qui, du Sud ou du Nord, est pour vous favori à la  victoire finale?
R: "Historiquement, il n'y a qu'une équipe de l'hémisphère nord qui ait  gagné une Coupe du monde, (l'Angleterre) en 2003. C'était il y a longtemps et  ça a mis longtemps à arriver. Les équipes de l'hémisphère sud ont dominé leurs  poules. Elles sont manifestement favorites. Elles dominent les classements  mondiaux, avec les All Blacks au sommet."

AFP

Coupe du Monde de Rugby