Rémy Grosso
Rémy Grosso, à l'entraînement avec l'équipe de France | AFP - FRANCK FIFE

Saint-André titularise Grosso et Dulin aux ailes contre le Canada

Publié le , modifié le

Pour affronter jeudi le Canada, qui a donné du fil à retordre aux Italiens, Philippe Saint-André lance dans le grand bain Rémy Grosso. L'ailier castrais, venu suppléer Huget blessé, honorera sa première sélection, lors de ce 3e match de l'équipe de France dans cette Coupe du monde. C'est le premier que ratera Picamoles, remplacé en N.8 par Chouly. Pour le reste, ce sont des cadres qui seront sur le terrain: Tillous-Borde - Michalak à la charnière, Papé-Maestri en 2e ligne, Fofana-Bastareaud au centre.

Le Canada ne sera pas une partie de plaisir. La performance de cette équipe contre l'Italie n'a été qu'une confirmation de leur dimension physique, et de leurs progrès. La France visera néanmoins la victoire dans ce dernier match avant la "finale" contre l'Irlande, qui devrait déterminer le premier du groupe D, qui évitera donc la Nouvelle-Zélande en quarts de finale, adversaire annoncé du deuxième. 

Pour viser la victoire, Philippe Saint-André a réinstallé une équipe proche de l'équipe-type. La charnière Tillous-Borde - Michalak, la deuxième ligne Papé-Maestri, Spedding à l'arrière, Dusautoir en 3e ligne, Slimani-Guirado-Ben Arous en 1ere, sans oublier Wesley Fofana au centre, qui a retrouvé le rythme de la compétition (et le chemin de l'essai) lors du match contre la Roumanie. Le fait qu'il soit associé à Mathieu Bastareaud est un signe que le duo semble être en première position malgré la concurrence des Dumoulin et Fickou.

Après avoir joué les deux premiers matches comme titulaire, Louis Picamoles fait partie des exceptions, puisqu'il a gagné le droit de se reposer. "Il avait enchaîné les trois matches de préparation et les deux matches en quatre jours, comme Nakaitaci. Ils avaient besoin de se reposer, de retrouver de la fraîcheur", a expliqué Saint-André. C'est pour ça qu'ils ne sont mêmes pas présents sur la feuille de match. C'est donc Damien Chouly qui sera le 3e ligne centre. Bernard Le Roux, titulaire en 2e ligne contre les Roumains, retrouve sa place en 3e ligne aile. 'Il peut revenir en 2e ligne à tout moment", a expliqué le sélectionneur. "Avec Fulgence Ouedraogo, qui colle bien au ballon, sur le banc et Yannick Nyanga, avec qui on a travaillé sur le poste de N.8", le staff a préféré ne pas mettre de 2e ligne de métier parmi les remplaçants. Un choix audacieux en cas de blessures dans ces deux lignes.

Une nouvelle chance pour Dulin

Aux ailes, la titularisation de Rémy Grosso était attendue. Arrivé pour remplacer Yoann Huget, forfait après sa blessure lors du premier match, le Castrais sera bien dès le départ sur le pré. "Pour lui, c'est une aventure exceptionnelle", juge le sélectionneur. "Il y a quelques semaines il n'aurait jamais pensé à faire une Coupe du monde. Là, il est titulaire. Qu'il se prépare sans trop de pression et qu'il joue le  match avec ses qualités." A 26 ans, il va porter le maillot bleu pour la première fois, en Coupe du monde qui plus est. De l'autre côté, Brice Dulin a une nouvelle chance à l'aile, malgré sa piètre prestation contre l'Angleterre en préparation: "C'est un grand joueur, un grand compétiteur", a justifié Philippe Saint-André. "Il est bon sur les ballons en l'air, il est gaucher, il travaille les deux postes avec nous. Il a donc plus d'automatismes. Contre la Roumanie, il a été l'un des meilleurs joueurs." Reste que le Racingman va porter le N.11, et donc se placer à l'aile gauche, là où Rémy Grosso évolue habituellement. Et le N.11, c'est Nakaitaci, laissé au repos jeudi, qui l'a porté lors des deux premiers matches. Est-ce que cela revient à dire que Dulin est en concurrence avec le Clermontois ? Et que Sofiane Guitoune a gagné sa place à l'aile droite ?

Pour ce troisième match, l'encadrement tricolore aura donc permis aux 32 joueurs (les 31 de la liste de départ plus Grosso) de disputer une rencontre. "Quand on voit le nombre de blessés dans cette Coupe du monde, on se dit que le N.3 peut devenir le joueur important en quarts de finale", a glissé PSA. "Même si j'aime le jeu d'évitement, le french flair, on est devenu un jeu où la dimension physique est primordiale. L'enchaînement de deux matches très rapprochés augmente le facteur blessures. C'est pour ça que j'avais changé 13 joueurs après l'Italie." Quant à l'état d'esprit: "Le bien de l'équipe passe avant le cas de chaque individu", a-t-il dit au sujet de possibles frustrations qui pourraient naître à l'approche de la distinction d'une équipe-type. 

Composition du XV de France contre le Canada

Spedding - Grosso, Bastareaud, Fofana, Dulin - (o) Michalak, (m)  Tillous-Borde - Le Roux, Chouly, Dusautoir - Papé, Maestri - Slimani, Guirado,  Ben Arous
Remplaçants:  Kayser, Debaty, Mas, Nyanga, Ouedraogo, Parra, Tales, Dumoulin

Coupe du Monde de Rugby