Philippe Saint-André
Philippe Saint-André retrouvera l'Angleterre le 22 août prochain | GLYN KIRK / AFP

Saint-André: "on referme le livre et on avance"

Publié le , modifié le

Le manager du XV de France Philippe Saint-André a concédé qu'il y avait eu quelques scories lors de l'entrée en matière réussie de ses troupes contre l'Italie (32-10) en Coupe du monde, mais il a appelé à "refermer le livre et avancer".

QUESTION: Quel est votre sentiment à l'issue de cette entrée en matière ?
REPONSE:
"Il faut féliciter l'équipe et Thierry pour la victoire. Ce match  a été comme annoncé, dur, âpre et physique. Les Italiens ont été bien en place  en défense. Mais on a fait un match solide, sérieux, même si on sait que l'on  peut mieux faire. Sur la physionomie du match, j'aurais préféré que d'entrée  Noa Nakaitaci marque l'essai (refusé à la vidéo, ndlr). On aurait eu trois  essais, on aurait été cherché la chantilly sur le gâteau et un bonus offensif.  Si on veut finir premier du groupe, maintenant on doit gagner les trois  prochains matches, à commencer par celui contre la Roumanie mercredi. La  Roumanie en plus rentre dans la compétition, ce sera dur, donc là c'est la  récupération le mot d'ordre."
   
Q: Avez-vous senti les bénéfices physiques de la préparation en fin de  match ?
R:
"Oui, on a été puissant, on a bien maîtrisé le match. Les Italiens se  sont mis énormément à la faute et on a eu du mal en libération rapide. On a  parfois manqué de patience, tenté des passes impossibles. Mais les joueurs ont  essayé, c'était important de rentrer dans compétition. Et puis Twickenham était  français ce soir, j'ai entendu La Marseillaise toute la partie. Je veux  féliciter les supporters pour ça."
   
Q: Cette partie vous encourage-t-elle pour la suite.
R:
"Oui car je trouve qu'on a été fort sur les bases. Les Italiens, il y a  moins de deux semaines, ont failli gagner à Cardiff. On voit qu'il n'y a pas un  match facile. Aujourd'hui il vaut mieux être du côté français que sud-africain.  On sait qu'on aurait pu mieux faire. Bien sûr qu'on aurait aimé le bonus  offensif mais on ne l'a pas eu. On ne va pas refaire le match. On a gagné, on  referme le livre et on avance."

AFP

Coupe du Monde de Rugby