Philippe Saint-André XV de France
Philippe Saint-André | FRANCK FIFE / AFP

Saint-André garde sa ligne

Publié le , modifié le

Réunis à Marcoussis jusqu'à demain, 30 joueurs du XV de France préparent déjà les tests-matchs de novembre (All Blacks le 9, Tonga le 16, Afrique du Sud le 23). Et Philippe Saint-André, le manageur, espère bien détenir l'essence de son groupe en ce moment: "La liste des 30 sera à 80-90% la même que durant ces trois jours", a-t-il dit.

Pendant que les dirigeants de clubs potassent leur projet alternatif de Coupe d'Europe, trente internationaux sont réunis à Marcoussis depuis dimanche soir. Sous la houlette du staff tricolore, ils révisent leurs gammes bleues, revoient ce qui a fonctionné lors de la tournée d'été, et se projettent déjà sur les trois tests de novembre. Philippe Saint-André y est déjà: "Il y a toujours des méformes, des blessures, des joueurs qui peuvent  traverser le terrain... L'équipe de France appartient à tout le monde et en  même temps n'appartient à personne. Ce qui est sûr, c'est que la liste des 30  sera à 80-90% la même que durant ces trois jours", a-t-il assuré.

Avec Thierry Dusautoir et Louis Picamoles, exemptés de stage car blessés, ces deux joueurs sont presque certains de refaire surface le 11 octobre prochain, lors de l'annonce du groupe pour jouer la Nouvelle-Zélande, les Tonga et l'Afrique du Sud. Mais d'autres pourraient également arriver, à l'image du pilier Slimani et de l'ailier Guitoune, invités durant ces trois jours. "A partir du moment où tu es  Français, titulaire et bon en Top 14, tu es potentiellement sélectionnable en équipe de France", rappelle PSA.

Mais les places sont chères. A deux ans et demi du Mondial, l'encadrement tricolore est en quête de certitudes, surtout à certains postes.

Coupe du Monde de Rugby