Philippe Saint-André
Le sélectionneur de l'équipe de France, Philippe Saint-André | AFP - SIMON BELLIS

Saint-André c'est officiel !

Publié le , modifié le

La Fédération française de rugby (FFR) a officialisé la nomination de l'ancien capitaine de l'équipe nationale et actuel directeur sportif de Toulon, Philippe Saint-André, au poste de sélectionneur du XV de France à partir du 1er décembre, après le Mondial-2011.

"Le Comité Directeur, réuni ce jour au siège de la FFR à Marcoussis, a validé la nomination de Philippe Saint-André comme futur sélectionneur du XV de France (à la place de Marc Lièvremont, en poste depuis octobre 2007). Il prendra ses fonctions le 1er décembre 2011, après la Coupe du Monde de Rugby", précise la Fédération dans un communiqué. "Une conférence de presse de présentation aura lieu au siège du RC Toulonnais, le mardi 30 août, en présence de MM. Pierre Camou, Président de la FFR, Mourad Boudjellal, Président du RCT (Racing Club Toulonnais), et Philippe Saint-André", ajoute-t-elle.
Saint-André, 44 ans, succèdera à Marc Lièvremont, entraîneur en poste depuis octobre 2007 en remplacement de Bernard Laporte (1999-2007) et qui avait fait part publiquement depuis mai 2010 de son intention d'arrêter après le Mondial (9 septembre - 23 octobre). L'ancien ailier de Clermont puis de Gloucester (Angleterre), surnommé "le Goret", sera aux commandes du XV de France pour le Tournoi des Six nations 2012, qui débutera par la réception de l'Italie le 4 février au Stade de France. Natif de Romans-sur-Isère, Saint-André a porté à 69 reprises le maillot du XV de France, dont 34 fois comme capitaine, de 1990 à 1997. Entraîneur-joueur puis entraîneur de Gloucester, Bourgoin et Sale (Angleterre), il a rejoint Toulon en 2009.

Cela fait un moment que la succession est ouverte. Encore une fois, l'entraîneur le plus titré du rugby français, Guy Novès, a été courtisé, mais le Toulousain a encore une fois décliné. Philippe Saint-André a quant à lui accepté la proposition. Selon Midi Olympique, la Fédération française, par l'intermédiaire de son président Pierre Camou, et le manageur du RCT se seraient vus lors de la préparation du test-match de la France contre l'Irlande à Bordeaux. Et les deux parties seraient alors tombées d'accord. Même s'il peut faire figure de second choix, son palmarès et son aura légitiment parfaitement son accession à cette place. Et il semblerait qu'il ait couché deux noms pour l'accompagner dans l'aventure bleue: Yannick Bru et Patrice Lagisquet. Là encore, le CV des deux hommes plaide pour eux, le premier ayant remis de l'ordre dans le pack du Stade Toulousain, tandis que le deuxième est revenu aux affaires au Biarritz Olympique. Après avoir joué "l'anti-Laporte" en choisissant les inexpérimentés au plus haut niveau Lièvremont-Retière-Ntamack en 2007, la Fédération prend donc le contre-pied en jetant son dévolu sur des hommes qui ont largement fait leurs preuves sur la scène nationale et européenne.

Contraint par contrat de lâcher son technicien, Mourad Boudjellal, président de Toulon, parle de "bonne nouvelle" et de "fierté pour le club" mais relève l'incohérence du calendrier: "Il faudrait que la Fédération calque son calendrier sur celui du Top 14 avec des contrats d'entraîneurs qui se finissent au 30 juin".Un grief repris par Pierre-Yves Revol, président de la Ligue nationale: "Il serait urgent que la Fédération française de rugby fasse coïncider la date du contrat avec la fin de la saison sportive des clubs. A priori, les meilleurs entraîneurs sont dans les clubs. Cela éviterait de déstabiliser un ou plusieurs clubs. Cela faciliterait beaucoup de choses entre les clubs et la Fédération et entre les clubs et l'équipe de France."

Coupe du Monde de Rugby