Australie Rugby
Les Australiens sont prêts pour la Coupe du monde. | JONATHAN DANIEL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Préparation Mondial : l'Australie prend son temps

Publié le , modifié le

L'Australie a conclu sa préparation pour la Coupe du monde 2015 par un succès probant (47-10) construit en seconde période face à une accrocheuse équipe des Etats-Unis, samedi à Chicago.

Pour ce dernier galop d'essai avant le premier match du tournoi planétaire (18 sept-31 oct) contre les Fidji le 23 septembre, Michael Cheika, le sélectionneur des Wallabies, avait décidé de donner du temps de jeu à ses remplaçants. La copie australienne est au final encourageante avec sept essais et une belle soirée du buteur Bernard Foley (17 points, 85% de réussite). Mais le XV australien a souffert face à l'impact physique des Eagles, remontés devant leur public et évoluant, eux, dans leur configuration Coupe du monde.

L'Australie a pourtant rapidement ouvert la marque grâce à un essai entre les poteaux de Foley (10). Nick Phipps a ajouté un deuxième essai cinq minutes plus tard, à la conclusion d'un superbe mouvement lancé par le capitaine James Slipper et relayé par Wycliff Palu. Mais après un premier quart d'heure hésitant, les puissants avants américains sont entrés en action et ont perturbé l'Australie, poussée à la faute à plusieurs reprises. A.J. MacGinty réduit le score sur une première pénalité à la 21e minute (14-3), puis l'ailier d'origine zimbabwéenne Ngwenya Takudzwa a pris de vitesse la défense australienne pour envoyer dans l'en-but Mike Petri (33e). Grâce à la transformation de MacGinty, les Eagles ont regagné les vestiaires avec seulement quatre points de retard (14-10).

Piqués dans leur fierté, les doubles champions du monde australiens (1991 et 1999) ont mis KO dès le début de la seconde période leurs adversaires avec deux essais. Sean McMahon a plongé dans l'intervalle et inscrit le troisième essai de la soirée (49e, 21-10 après la transformation de Foley). Six minutes plus tard, il a été imité par Dean Mumm (55e, 28-10 après une nouvelle transformation de Foley). Les Etats-Unis ont bien failli réagir immédiatement grâce à Chris Wyles, auteur d'une interception, mais l'ailier des Saracens a été stoppé in extremis par la défense australienne. L'avertissement incitait l'Australie à redoubler d'efforts: dans le dernier quart d'heure, les Wallabies tiraient les bénéfices de leur travail de sape face à une équipe américaine épuisée. Kurtley Beale, Quade Cooper, entrés en cours de rencontre, et Taqele Naiyaravoro inscrivaient coup sur coup trois essais pour porter le score à 47-10.

Coupe du Monde de Rugby