Joe Schmidt
Le sélectionneur Joe Schmidt. | KIERAN McMANUS / BACKPAGE IMAGES Ltd / DPPI media

Pour Schmidt, le XV d'Irlande a "une bonne base de travail"

Publié le , modifié le

Le XV d'Irlande possède "une bonne base de travail" pour la suite de la Coupe du monde, a déclaré dimanche après le deuxième succès avec bonus offensif de la compétition, acquis face à la Roumanie (44-10), son sélectionneur Joe Schmidt.

Etes-vous totalement satisfait du bilan après ces deux matches?
"Il ne faut jamais être totalement satisfait, à part du match parfait.  Et nous savons que nous n'avons pas été parfaits (depuis le début de la Coupe  du monde). Nous savons aussi que c'est difficile d'être totalement rodés après  deux matches. Mais au plan comptable, je suis satisfait car nous avons dix  points, ce qui n'est pas facile à avoir. Le Canada (battu par l'Irlande lors du  premier match, NDLR) a montré samedi contre l'Italie (18-23) combien il était  difficile à manoeuvrer, pareil pour la Roumanie qui propose un vrai défi  physique et collectif."

   
Où situez-vous l'Irlande dans la hiérarchie mondiale d'après ce que vous  avez pu observer depuis le début de la Coupe du monde ?
"Et bien nous devons être bien placés puisque nous avons 10 points, ce  qui est le cas de peu d'équipes! C'est très important comme je l'ai dit. Mais  toutes les équipes sont peu à peu en train de trouver le rythme. On l'a vu avec  l'Afrique du Sud, qui a retrouvé (samedi contre les Samoa, battus 46-6) son  rugby féroce. Et hier soir (victoire de Galles contre l'Angleterre), c'était un  match incroyable. C'est difficile de se mesurer à des adversaires qu'on n'a pas  joués. On a aussi vu cet été que les rapports de force pouvaient changer d'une  semaine à l'autre: l'Australie a battu les All Blacks avant de perdre de 30  points la semaine suivante. Ca dépend vraiment de la forme le jour J. Mais ce  qui est très important pour nous, c'est de compter 10 points. Nous abordons  donc bien l'Italie (samedi prochain). C'est une bonne base de travail pour la  suite de la compétition mais nous nous attendons la semaine prochaine à un  match très difficile." 
   
Après deux mises en bouches, votre Coupe du monde débute-t-elle  maintenant avec les deux matches pour la qualification, contre l'Italie puis la  France (11 octobre)?
"Il faut gagner trois matches en poules pour assurer quasiment la  qualification pour les quarts. Donc on entre dans une nouvelle phase dans la  mesure où on sait que si on gagne le prochain match, on sera qualifiés pour les  quarts. En même temps l'Italie joue aussi sa qualification. Cela va être un  match de haut niveau."

AFP

Coupe du Monde de Rugby