Parra: "Pas plus visé que la semaine dernière"

Publié le , modifié le

L'ouvreur du XV de France Morgan Parra, sorti sonné au début de la finale de la Coupe du monde perdue (8-7) face à la Nouvelle-Zélande, a réfuté la thèse selon laquelle il aurait été pris pour cible, se jugeant "pas plus visé" qu'en demi-finale. Selon l'entraîneur français Marc Lièvremont, le joueur, sorti temporairement entre la 12e et la 18e minute après un plaquage sur Ma'a Nonu, puis définitivement à la 23e minute après un nouveau plaquage.

Parra, apparu en zone d'interviews avec le visage tuméfié sous les deux yeux, a indiqué qu'il passerait des examens lundi. "Je veux m'enlever de la zone du plaqueur (après avoir plaqué Nonu) et je prends un coup de genou (de Richie McCaw) qui me... Est-ce qu'il voulait le faire ? Je ne sais pas. Je ne me suis pas senti plus visé que la semaine dernière. A ce poste de N.10, quand tu fais 80 kg, t'es plus cherché que les autres", a-t-il raconté à propos de la seconde action. "Je saignais un peu, j'avais pris un coup, j'étais sonné sans plus, j'ai voulu re-rentrer mais j'ai un peu mal aux cervicales, à la tête et je reprends un coup dessus en plus...", a-t-il déclaré pour expliquer sa sortie définitive.

Coupe du Monde de Rugby