Jean Condom lors de Nouvelle-Zélande/France 1987, finale de la Coupe du monde
Jean Condom lors de Nouvelle-Zélande/France 1987, finale de la Coupe du monde | GEORGES GOBET / AFP

Nouvelle-Zélande/France, un must de l'ovalie

Publié le , modifié le

Depuis leur première confrontation en janvier 1906, All Blacks et Tricolores offrent au monde de l'ovalie des matches mémorables. Pas tous certes mais quelques uns déjà entrés dans la légende, qu'ils soient disputés dans le cadre de la Coupe du monde ou pas. Des débâcles bleues des années 60 aux récents exploits du XV de France en passant par Auckland 1979, Nantes 1986, Twickenham 1999, les exemples ne manquent pas.

Bien sûr, l'historique des confrontations entre Néo-Zélandais et Français ne plaident pas en notre faveur. Mais si l'on retient les matches marquants, force est de constater que les Bleus partagent les succès avec les All Blacks. Depuis l'exploit de Jean-Pierre Rives et ses hommes le 14 juillet 1979 à l'Eden Park d'Auckland, le XV de France est considéré par les joueurs des Antipodes comme l'une des meilleures équipes du monde. Dans l'entre deux guerres ou dans les années 50 ou 60, battre les Blacks constituait un exploit invraisemblable. D'ailleurs, il a fallu attendre le 27 février 1954 et un succès 3-0 des hommes de Jean Prat pour voir la France terrasser les "réputés" invincibles. La Nouvelle-Zélande a d'ailleurs remporté 11 des 12 premières rencontres entre les deux pays. 

Remember Nantes 1986

La tendance a commencé à s'inverser dans les seventies avec trois succès français dont le mythique 24-19 dans l'antre des Kiwis. Dans les années 80, les All Blacks ont retrouvé une grande équipe et les Bleus s'y sont cassés les dents à de maintes reprises, souvent de peu sauf en finale du Mondial 1987 (29-9). Mais si les Blacks ont gagné cette première édition, c'est qu'ils se sont souvenus de la déroute du 15 novembre 1986 au stade de La Beaujoire à Nantes, devant plus de 50 000 personnes aux anges (16-3). Dans les années 90, l'équipe de France a enfin enlevé sa première série de tests matches dans le pays au long nuage blanc. Les hommes de Pierre Berbizier ont illuminé la tournée de 1994 en remportant deux matches fantastiques, le premier nettement (22-8 à Christchurch), le second dans les ultimes minutes avec "l'essai du bout du monde" (23-20 à Auckland). Puis est venu le temps des raclées tricolores avec quelques scores terribles pour l'orgueil: 54-7 à Wellington en juin 2007, 40-13 lors de la petite finale du Mondial 2003 à Sydney, 45-6 à Paris et 47-3 à Lyon en 2006, 61-10 à Wellington (décidément) en 2007 ou encore 39-12 en novembre 2009 à Marseille. 

Quand les All Blacks baissent la tête...

Au milieu de ces désillusions, deux performances extraordinaires, la demi-finale du Mondial 1999 où les Bleus renversent la situation pour s'imposer 43-31 dans un Twickenham médusé, puis le quart de finale de Cardiff en 2007 où la résistance française vient à bout des All Blacks déboussolés (20-18) avec un haka resté dans la légende. Le match de samedi n'aura pas la même force puisqu'il n'est pas éliminatoire ni décisif. Mais si les deux équipes étaient appelées à se retrouver en finale le 23 octobre, ce serait forcément une autre "guerre des étoiles".

Les quatre matches du Mondial

. 1987: l'unique sacre des All Blacks à ce jour
(Finale, Nouvelle-Zélande bat France 29 à 9 à Auckland)
Cette finale remportée haut la main constitue le seul sacre mondial des All Blacks en six éditions. La France, qui avait acquis son billet pour l'Eden Park grâce à une demi-finale d'anthologie (30-24) face à l'Australie, avait déjà épuisé toutes ses réserves, sans compter le sermon de l'entraîneur Jacques Fouroux une heure avant le coup d'envoi. Les Français, avec leur première ligne Ondarts-Dubroca-Garuet, leur charnière Berbizier-Mesnel et leur arrière Serge Blanco encaissent trois essais du 3e ligne Michael Jones, du capitaine David Kirk et de l'ailier John Kirwan, désormais entraîneur du Japon. Berbizier sauve l'honneur en fin de partie.

. 1999: la Marseillaise à Twickenham
(Demi-finale, France bat Nouvelle-Zélande 43 à 31 à Twickenham)
Jamais, dans leur histoire, les All Blacks n'avaient encaissé quarante points. Bien partis pour disputer une deuxième finale consécutive, les Néo-Zélandais possédaient 14 points d'avance cinq minutes après la reprise grâce au deuxième essai personnel de l'ailier Jonah Lomu (24-10). Puis l'incroyable se produisit: les Français, avec les actuels entraîneurs Marc Lièvremont et Emile Ntamack titulaires en 3e ligne et au centre, alignèrent une hallucinante série de 33 points avec trois essais de Christophe Dominici, Richard Dourthe et Philippe Bernat-Salles. L'ouvreur Christophe Lamaison s'approcha du nirvana avec un total de 28 points sur l'ensemble du match. Avec ce plaisir de gourmet: la Marseillaise descendant des travées du temple du rugby anglais. Une semaine plus tard, la France perdait sa deuxième finale de Coupe du Monde, face à l'Australie (12-35).

. 2003: en queue de poisson.
(Match pour la 3e place, Nouvelle-Zélande bat France 40 à 13 à Sydney)
Pour les Français, quatre jours après leur défaite en demi-finale face à l'Angleterre de Jonny Wilkinson, future championne du monde, ce triste épilogue du Mondial-2003 constitue encore à ce jour la plus large défaite enregistrée en Coupe du Monde (-27). Le XV français, composé majoritairement des remplaçants et réservistes, tient tête pendant un peu plus d'une mi-temps avant de sombrer et d'encaisser au total 6 essais. Trois des protagonistes français de samedi étaient déjà de la partie à Sydney: le pilier Jean-Baptiste Poux, le demi de mêlée Dimitri Yachvili et l'arrière Damien Traille, contre cinq Néo-Zélandais (Kevin Mealamu, Ali Williams, Brad Thorn, Richie McCaw et Dan Carter).

. 2007: l'histoire se répète à Cardiff
(Quart de finale, France bat Nouvelle-Zélande 20 à 18 à Cardiff)
Battus (12-17) par l'Argentine au Stade de France dès le match d'ouverture de "leur" Mondial, les Français se condamnent à affronter les All Blacks dès les quarts de finale, qui plus est hors de leur sol, au Millennium Stadium de Cardiff. Et comme en 1999, les Français répondent présents en livrant une performance héroïque en défense, avec un Thierry Dusautoir hors du commun dans l'exercice (38 plaquages !) et auteur d'un essai. Les Français finissent par emporter la décision (20-18) sur un essai de Yannick Jauzion, à dix minutes du terme. Ils échoueront quelques jours plus tard en demi-finale (9-14) contre l'Angleterre.

Le tableau de bord

. La France et la Nouvelle-Zélande se sont affrontées à 49 reprises depuis 1906. La Nouvelle-Zélande l'a emporté 36 fois, la France 12 fois. Les deux équipes ont fait une fois match nul (20-20, le 16 novembre 2002 au Stade de France).
. La plus large victoire française (+14): 22 à 8 en 1994 à Christchurch
. La plus large victoire néo-zélandaise (+51) 61 à 10 en 2007 à Wellington (également la plus large défaite de l'histoire du XV de France)
. La France s'est imposée à quatre reprises face aux All Blacks sur le sol néo-zélandais, en 1979, en 1994 à deux reprises et en 2009
. La Nouvelle-Zélande n'a plus perdu un match à l'Eden Park d'Auckland depuis le 3 juillet 1994, face à la France en test-match (20-23)

. En Coupe du monde, la France et la Nouvelle-Zélande se sont affrontées à 4 reprises pour 2 victoires françaises et 2 victoires néo-zélandaises:
20/06/1987 (finale): A Auckland, Nouvelle-Zélande bat France 29 à 9
31/10/1999 (demi-finale): A Twickenham, France bat Nouvelle-Zélande 43 à 31
20/11/2003 (3e place): à Sydney, Nouvelle-Zélande bat France 40 à 13
06/10/2007 (quart de finale): à Cardiff, France bat Nouvelle-Zélande 20 à 18

. Les 10 derniers Nouvelle-Zélande - France (NZL 8 v. FRA 2 v.):
28/11/2009 à Marseille (test-match): Nouvelle-Zélande bat France 39 à 12
20/06/2009 à Wellington (test-match): Nouvelle-Zélande bat France 14 à 10
13/06/2009 à Dunedin (test-match): France bat Nouvelle-Zélande 27 à 22
06/10/2007 à Cardiff (Coupe du monde): France bat Nouvelle-Zélande 20 à 18
09/07/2007 à Wellington (test-match): Nouvelle-Zélande bat France 61 à 10
02/06/2007 à Auckland (test-match): Nouvelle-Zélande bat France 42 à 11
18/11/2006 à Saint-Denis (test-match): Nouvelle-Zélande bat France 23 à 11
11/11/2006 à Lyon (test-match): Nouvelle-Zélande bat France 47 à 3
27/11/2004 à Saint-Denis (test-match): Nouvelle-Zélande bat France 45 à 6
20/11/2003 à Sydney (Coupe du Monde): Nouvelle-Zélande bat France 40 à 13

Coupe du Monde de Rugby