Richie McCaw All Balcks Nouvelle-Zélande
Richie McCaw, le capitaine néo-zélandais | AFP - GREG WOOD

McCaw apte pour le quart

Publié le , modifié le

Le capitaine de l'équipe de Nouvelle-Zélande, Richie McCaw, s'est déclaré en état de disputer le quart de finale de la Coupe du monde contre l'Argentine, malgré un pied douloureux: "Je suis en état de jouer, mon pied va bien. Après m'être reposé ce week-end et cette semaine, je me suis entraîné avec l'équipe hier (vendredi), ça va". Après le forfait de Dan Carter, les All Blacks tremblaient à l'idée de se passer de leur deuxième leader. Ce ne sera pas le cas.

"Je trouve qu'on en fait beaucoup. C'est une douleur qui s'en va et qui revient, ce n'est pas comme si c'était atroce. C'est un petit souci, tout joueur de rugby doit composer avec des petits soucis (physiques) durant une carrière. Ca m'est arrivé depuis dix ans". Qui aurait pu imaginer que Richie McCaw rate le quart de finale de la Coupe du monde ? En temps normal, personne. Mais quelques jours après le forfait de Dan Carter pour le reste de la compétition, la Nouvelle-Zélande sentait bien la série noire s'approcher d'elle, comme lors de chaque épreuve planétaire depuis 1987. Toujours en quête de la deuxième Coupe du monde de son histoire, à quelques jours de la deuxième finale disputée sur son sol, le "pays du rugby" pourra finalement compter sur son capitaine.

Touché au pied, il a été ménagé une bonne partie de la semaine, après avoir déclaré forfait lors du dernier match de poule contre le Canada. "Je suis en état de jouer, mon pied va bien. Après m'être reposé ce week-end et cette semaine, je me suis entraîné avec l'équipe hier (vendredi), ça va. Je ne m'inquiète pas pour ça. C'est frustrant forcément quand les choses ne se passent pas comme on veut, mais on fait avec.Ca m'est arrivé de manquer des entraînements à cause de petits soucis. Je pense qu'après tous les matches que j'ai joués, je sais ce qu'il faut faire pour être performant. Je m'appuie là-dessus. Je suis confiant et les gars sont en forme". Les All Blacks auront fortement besoin de leur 3e ligne pour mettre de l'ordre dans leur jeu contre des Pumas bien décidés à vendre chèrement leur peau et à ne pas subir une déroute qui leur ait annoncée.

Coupe du Monde de Rugby