Canada - Italie
Le Canadien MacKenzie plaqué par l'Italien Garcia | AFP - PAUL ELLIS

L'Italie s'impose dans la douleur devant le Canada

Publié le , modifié le

L'Italie a obtenu une victoire à l'arraché devant le Canada (23-18) samedi à leeds pour son deuxième match de Coupe du monde. S'il fut techniquement moyen, ce match entre deux équipes en lice pour une place d'honneur dans le groupe D, qui ont su mettre du rythme, a pourtant donné lieu à de bonnes intentions de part et d'autre. Très présents et offensifs, mais souvent maladroits, les Canadiens ont montré un très bon état d'esprit et ont fait beaucoup douté des Italiens qui s'en sortis sur l'expérience.

Les Canadiens ont pourtant réussi deux grosses entames à chaque mi-temps et mis une pression énorme sur des Italiens brouillons qui ont mis du temps à s'organiser. Un essai refusé aux Nord-Américains pour un en-avant au milieu de la deuxième période aurait pu changer le cours de la partie, d'autant que les hommes de Crowley ont eu la main sur le ballon. Les Canucks peuvent logiquement être déçus, même s'ils ont pris le point de bonus défensif; Les Italiens, eux, peuvent plutôt se satisfaire d'être sortis indemnes de ce match compliqué et de garder une infime chance d'accrocher le deuxième place qualificative en cas de succès sur l'Irlande le 4 octobre prochain. Mais pour espérer y parvenir, la Squadra Azzura devra laisser moins de largesses en défense, et surtout travailler de façon davantage cohérente sur les lancements de jeu.

Des Canadiens mal récompensés

Surpris par l'engagement canadien dans les premières vingt minutes, concrétisé par un essai de Van der Merwe et une pénalité signée Hirayama, les Italiens ont attendus d'être menés 10-0 pour sortir la tête de l'eau et enfin entrer dans la partie. Ils ont heureusement pour eux rapidement réagi grâce à un essai de leur pilier Rizzo en deuxième main après une percée de Gori. Ce fut ensuite une série de turnovers et de munitions perdues, avec un léger avantage (13-10) à la pause pour l'Italie.

A la reprise, les Canadiens sont revenus avec autant d'envie et se sont installés aux commandes du jeu, en marquant rapidement un deuxième essai par l'arrière Evans auteur d'une belle chevauchée en bout de ligne (13-15). Il y eut ensuite dans les minutes suivantes cet essai refusé qui permettait à l'Italie de rester dans le match. Elle allait encore une fois être une équipe à réaction, pour revenir laborieusement. Bien que dominée globalement dans la partie, elle profitait d'une de ses rares incursions dangereuses dans le camp canadien pour percer le rideau défensif et marquer l'essai décisif par Garcia. A 20-18, la grosse pression canadienne ne faiblissait pas mais les Canucks ne parvenaient pas à renverser la tendance, et la dernière pénalité italienne n'était finalement qu'anecdotique.    

Vidéo: Les moments forts du match

 

Christian Grégoire

Coupe du Monde de Rugby