Tommy Bowe Irlande Roumanie
Tommy Bowe échappe aux placages roumains | ADRIAN DENNIS / AFP

L'Irlande ne faiblit pas

Publié le , modifié le

Large vainqueur de la Roumanie (44-10), l'Irlande a repris les commandes de la Poule D, devant la France. Le XV du Trèfle a confirmé qu'il serait bien difficile à battre pour les Bleus le 11 octobre prochain lors du choc pour la première place. Et pour éviter les All Blacks en quarts de finale.

La mission irlandaise était simple face à la Roumanie : l'emporter avec une victoire bonifiée qui lui permettrait de passer devant la France en tête de la Poule D et de posséder un léger avantage psychologique sur les Bleus avant l'affrontement tant attendu du 11 octobre. Pour ce faire, Joe Schmidt fait confiance à l'ensemble de ses forces en présence et c'est une équipe plus que remaniée par rapport à celle qui a laminé le Canada (50-7) qui pénètre dans l'arène de Wembley. Les 12 changements opérés se font toutefois sentir en début de rencontre où les automatismes semblent manquer chez les Irlandais. Sans l'habituelle charnière Murray-Sexton, le XV au Trèfle bafouille un peu son rugby contre des Romains qui défendent comme des enragés. Un essai, pourtant magnifique dans sa conception, est justement refusé à Zebo (15e) mais la délivrance intervient quelques secondes plus tard pour les Verts avec Bowe qui aplatit enfin derrière la ligne (13-3, 19e).

Dès lors, la machine irlandaise commence à s'emballer. Zebo réalise une superbe "sautée" pour Earls qui marque en coin et permet aux derniers vainqueurs du Tournoi de s'échapper au score (18-3, 29e). Archi-dominateurs, ils doivent pourtant attendre l'entame de seconde période pour inscrire un troisième essai, de nouveau signé Earls après un petit coup de pied à suivre de Reddan (25-3, 44e). La vaillance des Roumains en prend un coup et les "Chênes" s'effondrent en encaissant trois nouveaux essais par Bowe (62e), Kearney (65e) et Henry (74e). Tonita sauve bien l'honneur pour la Roumanie et rapproche le score final (44-10) de celui de la France face à ces mêmes Roumains (38-11), tout se jouera bien, comme prévu, le 11 octobre prochain. 

Julien Lamotte

Coupe du Monde de Rugby