Tommy Bowe (Irlande)
Tommy Bowe à la réception d'un ballon haut | GLYN KIRK / AFP

L'Irlande file en quart de finale

Publié le , modifié le

Déjà vainqueur du Canada et de la Roumanie, le XV d'Irlande s'est offert un troisième succès consécutif, ce dimanche, face à l'Italie (16-9) et obtient donc son billet pour les quarts de finale de la Coupe du Monde. Auteurs du seul essai de la rencontre, les Irlandais ont pu une fois de plus compter sur le pied de Jonathan Sexton - et les erreurs italiennes - pour s'imposer. Cette victoire n'aura toutefois pas été une promenade de santé pour les hommes du Trèfle qui ont terminé la rencontre à 14 et dû faire face à une Squadra Azzurra revêche.

Lors du dernier VI Nations, l’Irlande, vainqueur du Tournoi, avait maté l’Italie 26 à 3. Huit mois plus tard, si l’addition a été moins lourde, les Italiens se sont encore inclinés à l’issue d’une rencontre plutôt plaisante et disputée. Dans le Stade Olympique de Londres, le seul essai de la rencontre était à mettre au crédit des Irlandais par l’intermédiaire de Keith Earls (19e). Le reste des points du XV du Trèfle était obtenu grâce au pied quasi irréprochable de Jonathan Sexton (3 pénalités et 1 transformation).

En face, la Squadra Azzurra, qui retrouvait Sergio Parisse, offrait une belle résistance en défense mais se mettait régulièrement à la faute et se faisait logiquement sanctionner. Trois pénalités de Tommaso Allan (15e, 25e, 52e) permettaient toutefois aux Italiens de rester au contact et d’y croire jusqu’au bout. En seconde période, ils pensaient même prendre l’avantage quand Furno s’en allait aplatir dans l’en-but (49e). Malheureusement pour ce dernier, Peter O’Mahony réalisait un plaquage in extremis et l’arbitrage vidéo confirmait la sortie en touche de l’Italien.

Cette occasion faisait trembler les Irlandais qui manquaient cruellement de tranchant en seconde période. Et les hommes de Joe Schmidt allaient connaître une fin de rencontre assez difficile puisqu’ils terminaient à 14 suite au carton jaune écopé par O’Mahony pour une charge musclée sur Rizzo. En supériorité numérique, les Italiens auraient pu accrocher un match nul mais, confondant vitesse et précipitation, aucune des tentatives italiennes n’étaient couronnées de succès. Ils peuvent malgré tout se féliciter d'avoir fait trembler une Irlande moins flamboyante que lors de ses deux premières rencontres.

Les deux équipes se séparaient donc sur le score de 16 à 9 et les Irlandais pouvaient souffler, leur billet pour les quarts de finale étant désormais acquis. Prochaine étape : l'Irlande et la France s'affronteront pour la première place de la poule D  le dimanche 11 octobre à Cardiff et le vainqueur évitera les All Blacks en  quarts de finale.

Isabelle Trancoën

Coupe du Monde de Rugby