Marc Lièvremont
Marc Lièvremont abattu après la défaite de son équipe face aux Tonga | AFP - Peter Parks

Lièvremont: "il s'en est fallu de très, très peu"

Publié le , modifié le

Marc Lièvremont, visiblement marqué, a souligné qu'"il s'en est fallu de très, très peu" que son équipe ne crée l'exploit en finale du Mondial 2011 face aux All Blacks dimanche à Auckland et a dit "merci" à ses joueurs pour son dernier match à la tête du XV de France. "Ils se sont fait beaucoup de promesses. Je crois qu'ils ont tenu leurs promesses", a-t-il dit concernant ses joueurs.

Q: Finir à un point est une véritable cruauté...
R: "J'ai souvent parlé de contraste des émotions pendant quatre ans et depuis le début de cette Coupe du Monde. C'est encore le cas ce soir (dimanche). On se sent à la fois immensément tristes et immensément fiers. Voilà."

Q: Pensez-vous toujours que M. Joubert est le meilleur arbitre du monde ?

R: "J'ai rencontré Craig Joubert il y a deux jours et je lui ai dit, effectivement, que je pensais que c'était le meilleur arbitre du monde. Je lui ai dit que la pression sur ses épaules devait être extrêmement forte. Je lui ai dit aussi qu'un homme pouvait se tromper et je me suis engagé, quoi qu'il arrive, ce soir, à ne pas critiquer son arbitrage."

Q: Vous avez dit votre fierté mais vous devez nourrir d'immenses regrets...

R: "Certainement. On a toujours dit et pensé que l'équipe des All Blacks était la plus grande équipe de tous les temps. Ce soir, je crois que c'est le XV de France qui a été grand. Il a même été immense. Et c'était difficile. Il aurait fallu un peu plus."

Q: Cela reste-t-il une belle histoire ?
R: "Oui, bien sûr. On réalisera certainement un peu plus tard."

Q: On sent chez vous la pression retomber...

R: "Il doit y avoir de cela, oui."

Q: C'était votre dernier match à la tête du XV de France. Etes-vous fier de vos joueurs ?

R: "Bien sûr, assurément. Ils se sont fait beaucoup de promesses. Je crois qu'ils ont tenu leurs promesses."

Q: Quel a été votre message à la mi-temps ?

R: "Qu'on était dans le match, qu'on était en place. Que certainement, plus le match allait avancer, en restant au score, plus les Blacks allaient douter, ce qui a été le cas. J'ai vu à mon sens une deuxième mi-temps à sens unique. Encore une fois, il s'en est fallu de très, très peu."

Q: C'était votre dernier match à la tête du XV de France. Quel mot avez-vous envie de dire à vos joueurs ?

R: "Merci."

AFP

Coupe du Monde de Rugby