Six Nations France - Ecosse Marc Lièvremont 022011
L'entraîneur tricolore Marc Lièvremont | AFP - Franck Fife

Lièvremont: "Encore beaucoup de progrès à réaliser"

Publié le , modifié le

L'entraîneur du XV de France Marc Lièvremont a souligné vendredi que son groupe "a encore beaucoup de progrès à réaliser" avant d'affronter l'Irlande samedi à Dublin lors d'un match de préparation au Mondial-2011 qui doit permettre aux Français "de continuer à gagner en confiance."

Quels sont les enjeux de ce second et dernier match de préparation ?
"Déjà, pour atténuer ces enjeux, ce n'est qu'un match de préparation. Quels que soient les enseignements de ce match, en bon ou en moins bon, il faudra les relativiser. Il reste encore trois semaines avant le premier match de la compétition, puis il y aura quatre semaines de poule pour monter encore en puissance. Malgré tout, c'est le dernier match, celui qui doit valider notre préparation, nous permettre de continuer à gagner en confiance. On a encore beaucoup de progrès à réaliser."

Craignez-vous de vivre de nouveaux temps faibles comme lors de la victoire à Bordeaux samedi dernier ?
"C'est tout à fait envisageable. Tout dépendra aussi du rapport de force, de la façon dont on va gérer le début du match face à la prévisible furia irlandaise. C'est tellement difficile de connaître le scénario d'un match à l'avance. A l'évidence, nous ne sommes pas capables aujourd'hui de jouer 80 minutes avec beaucoup de rythme. On continue de bosser, on a continué à travailler très lourdement physiquement cette semaine."

L'ombre du choix de la liste des trente joueurs pèsera sur cette rencontre...
"J'y pense mais je pense surtout au match. On en a parlé avec le staff mais la dernière responsabilité m'appartient et c'est quelque chose que je garde pour moi (...) J'ai toujours loué l'implication des 32 joueurs pendant cette compétition. Forcément, le choix aura sa part d'injustice mais il faut en faire un. Ce sera le choix qui me semble le plus cohérent, en tout cas le choix qui va dans le sens d'avoir un groupe le plus performant possible."

AFP

Coupe du Monde de Rugby