Henry Speight Australie Uruguay
Henry Speight passe en force face à la défense uruguayenne | BERTRAND LANGLOIS / AFP

Les Wallabies piétinent l'Uruguay

Publié le , modifié le

En passant onze essais à une faible équipe uruguayenne à Birmingham, le XV australien a facilement rejoint le pays de Galles en tête de la Poule A en signant au passage le plus beau carton depuis le début de cette compétition (65-3). Les Wallabies, qui ont fait tourner leur effectif, semblent prêts pour le choc décisif face à l'Angleterre le 3 octobre prochain.

Le scénario a beau être connu à l'avance, on éprouve tout de même toujours de l'empathie pour la victime. Car il y avait bien plusieurs classes d'écart ce dimanche après-midi au Villa Park de Birmingham entre l'Australie et l'Uruguay. Avec une équipe bis, des cadres comme Folau, Giteau ou Foley étant préservés pour des joutes futures bien plus serrées, les Wallabies ont tranquillement déroulé. A la pause, le bonus offensif était déjà acquis grâce à des essais signés McMahon (8e), Tomane (10e), Mumm (26e), Speight (31e) et McCalman (36e). Aligné au poste d'ouvreur, Quade Cooper était très observé. Comme d'habitude, le fantasque numéro 10 a alterné les actions de classe comme cette "chistera" qui offre un essai à Tomane ou un pas de l'oie magique mais aussi les boulettes tels que ce carton jaune qui pénalise son équipe et un jeu au pied suspect, notamment dans les transformations (5/11).

Menant déjà 31-3 à la pause, les Australiens auraient pu lever les pied face à des Uruguayens qui n'avaient que leur courage à opposer. C'était bien trop peu. Le "Toulonnais" Drew Mitchell plante deux essais tout en vélocité (47e, 52e) et confirme que, sans faire de bruit, l'Australie est solide sur ses appuis. A l'image des troisièmes lignes McCalman et MacMahon, eux aussi auteurs d'un doublé un peu plus tard dans ce match décidément à sens unique (53-3, 69e). Même s'il faut relativiser l'ampleur du score en raison de la faiblesse de l'opposition, les hommes de Michael Cheika ont parfois impressionné par leurs enchaînements, comme celui qui amène l'essai de Toomua (58-3, 71e) ou celui de Kuridrani (65-3, 80e), le dernier de la rencontre. L'Angleterre, qui jouera sa survie dans cette poule A face aux Aussies le 3 octobre prochain, est tout de même prévenue.

Julien Lamotte

Coupe du Monde de Rugby