Bryan Habana Afsud Springboks 2010
Bryan Habana, l'ailier sud-africain | AFP - Alexandre Joe

Les Springboks en état d'urgence

Publié le , modifié le

Battue lors de leurs deux premiers matchs du Tri-Nations, l'Afrique du Sud semble en retard par rapport à ses rivales néo-zélandaises et australiennes. A moins d'un mois de l'ouverture de la Coupe du monde, dont ils sont les tenants du titres, les Springboks doivent impérativement se relancer. Première étape de la reconquête face aux bondissants Wallabies au Kings Park de Durban.

 L'Afrique du Sud cache-telle son jeu ? Il faudrait mieux car sinon il y a sérieusement de quoi s'inquiéter au vu des dernières prestations des Springboks. Les champions du monde en titre, minés par les blessures, peinent à retrouver leur superbe. Jadis dominateurs dans les phases de conquête, les hommes de De Villiers sont désormais malmenés en mêlée et en touche, leur traditionnel points forts. Les All Blacks et les Wallabies, lors des deux premières oppositions face aux Boks dans cette édition 2011 des Tri-Series se sont joyeusement engouffrés dans la brèche (40-7 et 39-20).

Battus par la créativité et la vitesses des lignes arrières australiennes lors de ce premier rendez-vous, les Sud-Africains doivent rectifier la mire pour ne plus laisser autant de largesses aux Cooper, Genia ou autres O'Connor. Pour cela ils ont aligné l'artillerie lourde avec notamment le retour de l'influent Fourie Du Preez à l'ouverture. Ce dernier, qui a cumulé les blessures, retrouvera le maillot vert pour la première fois depuis 2009. Mais ce n'est pas tout, loin de là, puisque De Villiers a quasiment entièrement remanié le XV laminé par les Blacks lors de la 2e journée du Tri-Nations.

"C'est une formation complètement différente", souligne Robbie Deans, l'entraîneur des Australiens à propos de ses adversaires. "Nous nous apprêtons à affronter l'équipe-type qui débutera la Coupe du monde". Le coach des Wallabies misera quant à lui sur l'explosivité de ses arrières tout en essayant d'améliorer la défense, véritable point faible des Champions du monde 1999. 

Le XV sud-africain :
F. Steyn - Pietersen, Fourie, J. de Villiers, Habana - (o) B. James, (m) Du   Preez  - Rossouw, Spies, Brüssow - Matfield, Botha - J. du Plessis, Smit (cap.),  Mtawarira.
Remplaçants: B. du Plessis, Steenkamp, Mostert, Deysel, Hougaard, M. Steyn,  Aplon 

Le XV australien :
Beale - O'Connor, Ashley-Cooper, McCabe, Ioane - (o) Cooper, Genia (m) - Kepu, Moore, Alexander - Sharpe, Horwill - Elsom, Pocock, Higginbotham
Remplaçants: Fainga'a, Ma'afu, Timani, McCalman, Samo, Burgess, Fainga'a

Julien Lamotte

Coupe du Monde de Rugby