Maurie Faasavalu (Samoa)
Maurie Faasavalu (Samoa) a participé à la victoire des siens face à la Namibie | AFP - PHILIPPE LOPEZ

Les Samoa sans pitié

Publié le , modifié le

Les Samoa ont décroché un large succès, assorti d'un point de bonus, face à la Namibie (49-12) mercredi à Rotorua, mais terni par les sorties prématurées sur blessures de deux joueurs dont l'éventuelle absence pourrait être préjudiciable dans la course aux quarts de finale du Mondial-2011.

Que retenir ? Les six essais inscrits ou bien les sorties du demi d'ouverture Tusi Pisi (cuisse) et du troisième ligne Taiasina Tuifua (côtes) ?  Les Samoans balançaient entre deux sentiments après leur facile victoire. "On a regardé la Coupe du monde pendant une semaine, il nous tardait d'y  rentrer, a souligné le capitaine Mahonri Schwalger. Nous sommes contents de la  victoire, mais il y a ces deux blessures, j'espère que ce n'est pas trop  sérieux". Les éventuelles absences de Pisi et Tuifua pourraient se révéler  préjudiciables, notamment pour les deux prochains matches, face au pays de  Galles dimanche puis aux Fidji, le 25 septembre, décisifs pour accéder aux  quarts de finale. Car les Samoans, victorieux en Australie en test-match (32-23) en juin, ont  des arguments pour atteindre les quarts de finale, comme en 1991 et 1995. D'abord un pack solide. Et surtout, des individualités, comme l'ailier Alesana Tuilagi, auteur de trois essais, le pilier Census Johnston, ou le N.8 George  Stowers. Supérieurs sur le plan physique, ils n'ont laissé que des miettes aux  Namibiens qui, quatre jours après leur défaite face aux Fidji (49-25) sont  parvenus à inscrire deux essais pleins de fierté en fin de match. "On a joué avec beaucoup de coeur et je suis très satisfait de mon équipe", a glissé le capitaine Jacques Burger, la pommette sanguinolente.

Les réactions :

George Pisi (centre des Samoa ): "Nous avons  beaucoup travaillé au cours des six dernières semaines. Nous avons dominé les  Namibiens en conquête, et c'est une bonne chose pour nous avant le match face  au pays de Galles (dimanche), qui est performant au niveau du pack".
Johan Diergaardt (entraîneur de la Namibie): "Nous sommes un peu déçus.  Nous n'avons pas utilisé le ballon comme nous aurions dû le faire. Nous n'avons  pas été conquérants en touche, ainsi que sur nos lancements de jeu. Nous devons  rectifier nos erreurs, notamment en conquête et en défense pour être davantage compétitifs".

AFP

Coupe du Monde de Rugby