Cory Allen pays de Galles
Le Gallois Cory Allen bourreau des Uruguayens | DAMIEN MEYER / AFP

Les Gallois au pas de charge

Publié le , modifié le

Le pays de Galles n'a pas manqué ses débuts en Coupe du monde en dominant facilement les modestes Uruguayens (52-9). Devant son public du Millenium Stadium, le XV du Poireau, à la lutte avec l'Angleterre et l'Australie dans la redoutable Poule A, en a profité pour soigner son goal average.

Il n'y a pas eu de miracle. Avec seulement quatre joueurs pros au sein de son XV, l'Uruguay n'a pas résisté bien longtemps au pays de Galles, qui avait pourtant laissé au repos des cadres tels que Roberts, Biggar ou North. Les Sud-Américains ont pourtant jouer crânement leur chance en début de match, où, à la 9e minute, ils menaient 6-0. Les Dragons, d'abord hésitants voire maladroits, ont ensuite rapidement trouvé la bonne carburation, d'abord par Lee, qui s'est extrait du maul pour aplatir (16e) avant le début du show Cory Allen.

Le trois-quart centre gallois a fait un véritable malheur au sein de la défense uruguayenne. Sa puissance, sa vitesse et ses appuis ont offert un magnifique hat-trick aux hommes de Warren Gatland qui, à la pause, avaient déjà en poche le bonus offensif (28-9). Hors de question cependant de s'endormir sur ses lauriers pour le Pays de Galles qui enfonçait le clou dès la reprise. Amos, Davies (x2) et Tipuric profitaient du fléchissement physique de ceux qui sont surnommés Los Teros pour porter le score à 54-9 et envoyer un message fort aux Anglais et aux Australiens. Même sans Halfpenny et Webb, deux de leurs meilleurs joueurs, les Dragons ont prouvé qu'ils avaient encore du souffle.  

Seul bémol, l'infirmerie se remplit

Revers de la médaille pour les Gallois qui déplorent trois nouveaux blessés. Le pilier Paul James et l'arrière  Liam Williams sortis en première période puis le héros du jour Cory Allen,  auteur d'un triplé, ont quitté prématurément le terrain. Et ils risquent de  manquer pour les 3 matches qui viennent, face aux Anglais donc, puis aux Fidji et à l'Australie.

Vidéo: les meilleurs moments de la rencontre

Julien Lamotte

Coupe du Monde de Rugby