Ben Volavola
L'ouvreur fidjien Ben Volavola | AFP - ADRIAN DENNIS

Les Fidji avec Volavola pour ouvrir le XV de la Rose

Publié le , modifié le

Le sélectionneur des Fidji John McKee a décidé de se passer de l'ouvreur des Ospreys Josh Matavesi pour le match d'ouverture de la Coupe du monde contre l'Angleterre, vendredi à Twickenham, lui préférant Ben Volavola. Pour ce match d'ouverture, il a donc opté pour le joueur des Waratahs, qui n'a fait ses débuts internationaux qu'en juillet. Par ailleurs, la 3e ligne sera 100% "française" avec le trio Qera (Montpellier)-Matadigo (Lyon)-Waqaniburotu (Brive).

Josh Matavesi était pourtant titulaire lors des trois dernières rencontres de préparation des Fidji, et compte 14 sélections. Mais face au XV de la Rose, il sera sur le banc. Mais John McKee n'a pas décidé de lancer des novices dans la bataille, pour ce premier match du groupe "de la mort" (Australie, Angleterre, Galles, Fidji, Uruguay). Il s'est en effet appuyé sur ses hommes de base, comme le  capitaine Akapusi Qera ou encore l'ailier star du Super 15 Nemani Nadolo qui  sera le buteur attitré. Et au total, 9 joueurs du XV de départ sont en contrat en France, dont le  trois-quarts polyvalent du Stade Français Waisea ou l'arrière de Bordeaux-Bègles Met Talebula.

Affronter les Fidjiens, c'est toujours un saut dans l'inconnu. De tous temps, cette équipe s'est fait spécialiste des surprises, avec des joueurs à la technique individuelle exceptionnelle, au physique monstrueux. Tout cela a permis à cette petite île du Pacifique d'atteindre les quarts de finale de la Coupe du monde en 1987 (battue par la France 31-16), et en 2007. Les Anglais le savent, et ils ne doivent pas oublier que lors de la Coupe du monde 1999, au stadium municipal de Toulouse, l'équipe de France, devant son public, avait eu du mal à s'en défaire malgré le soutien du public (victoire 28-19). Avec des joueurs désormais habitués à évoluer dans les meilleurs clubs de l'hémisphère sud comme nord, les Fidjiens ont épaissi leur bagage tactique.

"Nous savons qu'il faudra que nous soyons à notre meilleur niveau pour  décrocher le résultat que nous visons vendredi soir. Si nous sommes à notre  meilleur niveau, nous savons que nous pouvons les inquiéter", a souligné McKee. "Le noyau dur de notre équipe joue ensemble depuis le mois de juin de l'an  dernier. Nous avons bâti l'équipe dans la perspective de la Coupe du monde", a  ajouté le sélectionneur néo-zélandais, en poste depuis novembre 2013. "Nous savons que vendredi nous devrons être performants pendant 80  minutes", a-t-il glissé.

Le XV de départ des Fidji

Talebula - Waisea, Goneva, Lovobalavu, Nadolo - (o) Volavola, (m) Matawalu  - Qera (cap.), Matadigo, Waqaniburotu - Nakarawa, Ratuniyarawa - Saulo, Koto,  Ma'afu
Remplaçants : Talemaitoga, Ravai, Colati, Cavubati, Yato, Kenatale, Matavesi, Tikoirotuma

Coupe du Monde de Rugby