Nyanga, Michalak et Claassen
Yannick Nyanga et Antonie Claassen entourent Frédéric Michalak | AFP - FRANCK FIFE

Les Bleus face aux Blues avant de retrouver les Blacks

Publié le , modifié le

Avant le deuxième test-match contre la Nouvelle-Zélande samedi, l'équipe de France affronte ce mardi matin à 9h (heure française) la franchise du Super-15, les Auckland Blues. Trois fois victorieuse de cette épreuve (1996, 1997, 2003), l'équipe néo-zélandaise sera bien évidemment privée de ses internationaux (Mealamu, Ranger, Piutau). En conservant un seul joueur (Médard) titulaire samedi dernier pour le replacer à l'arrière, Philippe Saint-André a clairement choisi de donner sa chance à tout le monde et de reposer ses cadres.

C'est la première fois que Nakaitaci, Talès, Le Roux et Ben Arous porteront le maillot bleu de l'équipe de France. Mais ils ne compteront pas une sélection pour autant, ce match étant dit "amical". En réintégrant un match entre les tests-matches contre les All Blacks, Philippe Saint-André a remis au goût du jour ces matches d'antan, qui agrémentaient les semaines d'une tournée. C'est aussi l'occasion pour lui d'élargir son plateau de possibilités, en plaçant certains sous le feu d'un match de haut niveau, sans en avoir la pression. 

Du match perdu contre les All Blacks samedi, il n'a laissé que Maxime Médard sur le terrain, le replaçant au poste d'arrière. Mermoz, Doussain, Nyanga, Flanquart, Kotze et Guirado perdent leur statut de remplaçant pour endosser celui de titulaire, et même de capitaine pour le 3e ligne, Vahaamahina et Lopez faisant le chemin inverse alors que Debaty demeure sur le banc comme Kotze et Michalak. Kayser et Dulin intègrent le banc, tout comme Chouly, arrivé pour remplacer Ouedraogo, forfait pour le reste de la tournée.

Fickou-Mermoz derrière le duo Fritz-Fofana

Avec cette formation, le staff tricolore donne du temps de jeu à l'association Fickou-Mermoz au centre. Bastareaud demeure hors de l'équipe, ce qui pourrait signifier qu'il sera dans le groupe samedi pour le test-match. Pour les deuxièmes lignes Flanquart et Samson, l'enjeu est de se faire une place aux côtés de Maestri, poutre essentielle à ce poste. En l'absence de Parra, blessé, et alors que Machenaud n'a pas été à son affaire, Jean-Marc Doussain joue une carte importante pour son avenir en débutant le match à la mêlée, associé à Rémi Talès, auréolé de son titre de champion avec Castres et qui devient international à 29 ans. Pour Frédéric Michalak et Brice Dulin, ce match en semaine leur redonnera du rythme en vue des défis contre les All Blacks. Et la présence de Camille Lopez sur le banc laisse penser que le Toulonnais entrera pour couvrir le poste de demi de mêlée. Un signe pour les prochains matches ?

Comme ils l'avaient fait en novembre dernier, les entraîneurs français ont décidé de mettre sur le banc une première ligne 100% clermontoise. Le trio Debaty-Kayser-Kotze devra apporter son liant et son dynamisme à un trio où Nicolas Mas, 33 ans et 60 sélections au compteur, sera chargé d'épauler Eddy Ben Arous, 22 ans et 0 sélection.  Ce match sera aussi l'occasion pour les "étrangers" de naissance (le Fidjien Nakaitaci, les Sud-Africains Le Roux et Claassen) de se frotter au rugby néo-zélandais.

Kirwan retrouve Saint-André

"Je suis très excité", a déclaré John Kirwan, l'entraîneur des Blues et ancienne gloire des All Blacks. "Ces gars qui porteront le maillot des Blues ont l'incroyable responsabilité d'être la première franchise néo-zélandaise à jouer contre une équipe internationale." Pour la petite histoire, Kirwan et Saint-André s'étaient affrontés sur le terrain, en 1990, lors de la 2e sélection du Français. Le banc pourrait toutefois encore être complété car il était initialement prévu que les équipes puissent aligner 26 joueurs chacune pour cette rencontre amicale face à une franchise néo-zélandaise elle-même renouvelée, en l'absence de ses All Blacks et de quelques cadres mis au repos.

Les équipes

France: Médard - Nakaitaci, Fickou, Mermoz, Andreu - (o) Talès, (m) Doussain - Le  Roux, Claassen, Nyanga - Flanquart, Samson - Mas, Guirado, Ben Arous. Remplaçants: Kayser, Debaty, Kotze, Vahaamahina, Chouly, Michalak, Lopez, Dulin.

Auckland: McKenzie - Halai, Fekitoa, Willison, Moala - (0) Kerr, (m) Gibson-Park - O'Connor, Saili, Barrett - Retallick, Boric - Tu'ungafasi, Parsons (c), Prattley. Remplaçants: MacDonald, Ta'avao, Moli, Raaymakers, Polwart, Noakes, Li, Ngaluafe.

Coupe du Monde de Rugby