Sonny Bill Williams Nouvelle-zélande All Blacks
Toute la puissance de Sonny Bill Williams | AFP - ADRIAN DENNIS

Les Blacks envoient du lourd !

Publié le , modifié le

L'entraîneur néo-zélandais Graham Henry a choisi d'associer deux joueurs très puissants, Ma'a Nonu et Sonny Bill Williams, au centre de l'attaque des All Blacks, pour le match d'ouverture de la Coupe du monde face aux Tonga, vendredi à Auckland. Visiblement, les grands favoris de la compétition ont décidé de frapper fort d'entrée !

Deux cent seize kilos. C'est le poids de la paire terrifiante des centres néo-zélandais qui débuteront le match  face au Tonga vendredi. Difficile de trouver joueurs plus puissants et plus perforateurs que Nonu (1,82 m, 106 kg) et Williams (1,91 m, 110 kg) sur le marché aujourd'hui... Entre la force brute et la capacité à prendre les espaces du premier et l'art de la passe après contact du second, l'association a incontestablement fière allure. Reste à savoir si les deux centres seront complémentaires. "Je suis vraiment excité d'avoir la possibilité de jouer. Je me suis concentré sur le jeu toute cette semaine. Tout le reste est sans importance pour moi", a déclaré Sonny Bill Williams après l'annonce de l'équipe. Ma'a Nonu est pour sa part très impatient de jouer aux cotés de SBW: "Espérons qu'il pourra être magique et moi je serai à ses côtés pour courir", a-t-il dit.

En tout cas, leur titularisation entraine ipso facto la mise à l'écart de l'habituel taulier, Conrad Smith. Apparemment, Graham Henry a voulu faire un peu de ménage après les deux dernières défaites subies dans le Tri-Nations et semble vouloir instaurer une vraie concurrence au sein de son effectif. Autre victime "historique" de ce remaniement, Mils Muliaina, qui co-détient avec le capitaine Richie McCaw le record national  de sélections (98), paie aussi ses dernières sorties en demi-teinte et cède sa place à l'arrière à Israel Dagg. Un autre joueur chevronné, le talonneur Kevin Mealamu (86 sélections),  disparaît aussi du groupe des 22. Le message du sélectionneur néo-zélandais est clair : rien n'est acquis et les places seront chères ! 

L'entraîneur Graham Henry a indiqué que Conrad Smith débuterait le second match des All Blacks contre le Japon, le 16 septembre à Hamilton et que vendredi "les autres joueurs auront la possibilité d'entrer en jeu". Le deuxième Sam Whitelock est sur le banc des remplaçants et devrait entrer en cours de partie et s'il le faut pour jouer en troisième ligne, un poste auquel il a déjà évolué. En l'absence de Kieran Read (entorse d'une cheville) et Adam Thomson (hyper-élongation à un coude), Graham Henry a composé une troisième ligne McCaw-Vito-Kaino, alors que le pilier Tony Woodcock, incertain en raison d'une légère blessure musculaire, tiendra sa place.

Composition de la Nouvelle-Zélande :

Nouvelle-Zélande: Dagg - Kahui, Nonu, S.B. Williams, Toeava - (o) Carter, (m) Cowan - McCaw (cap.) Vito, Kaino - A. Williams, Thorn - O. Franks, Hore, Woodcock
Remplaçants: Nouvelle-Zélande: Flynn, B. Franks, Boric, Whitelock, Weepu, Slade, Jane

Julien Lamotte

Coupe du Monde de Rugby