Dan Parks (Ecosse)
Dan Parks (Ecosse) | AFP - Martin Bureau

L'Ecosse s'impose dans la douleur

Publié le , modifié le

L'Ecosse a remporté sans briller (12-6) sa deuxième victoire dans le groupe B de la Coupe du monde face à une équipe de Géorgie trop indisciplinée, à Invercargill. Lors de son prochain match, l'Ecosse, vainqueur de la Roumanie (34-24) pour son entrée dans le tournoi, jouera une partie de sa qualification pour les quarts de finale contre l'Argentine le dimanche 25 septembre à Wellington. La Géorgie, elle, rejouera dès dimanche face à l'Angleterre.

Le XV du Chardon, bien moins inspiré offensivement que face aux Roumains (4 essais) et guère aidé par la pluie, a tiré partie des nombreuses fautes géorgiennes (13, dont 9 avant la mi-temps) pour s'imposer grâce à la botte de Parks (4 pénalités, 1 drop), qui a pourtant raté trois autres tentatives. La Géorgie, elle, a montré qu'il lui restait beaucoup de travail pour transformer son jeu, encore essentiellement axé sur la puissance de ses avants. L'Ecosse va désormais se concentrer sur les deux derniers matches, face à l'Argentine le  25 septembre et l'Angleterre, le 1er octobre. Une victoire permettrait a priori aux Ecossais d'accéder aux quarts de finale,  auxquels ils ont toujours participé. Un succès sur les Pumas et ce serait bon. Une victoire contre le XV de la Rose et ça passerait également à condition que les Argentins ne prennent pas trop de points de bonus. Le plus dur commence, en fait...

Réactions

Andy Robinson (entraîneur du XV d'Ecosse): "C'est une bonne performance d'avoir gagné ce match. L'important pour nous était d'obtenir les quatre points. Nous voulions remporter neuf points à Invercargill. Nous les avons (après avoir battu la Roumanie avec le bonus offensif au premier match, 34-24, ndlr). Les gars ont bien appliqué la stratégie. Nous avons contrôlé le jeu, la touche. Parfois il faut jouer de cette manière, gagner salement. Nous devons améliorer notre jeu avec le ballon en main. Nous avons été bons contre la Roumanie, pas autant aujourd'hui. Je suis content de notre forme. Il faudra qu'on continue à ce rythme contre l'Argentine".

Richie Dixon (entraîneur de la Géorgie): "La défense a été admirable, mais je suis surtout déçu que nous n'ayons pas pu développer notre jeu d'attaques car nous avons concédé des pénalités. Je suis frustré de la manière dont nous avons donné ces pénalités, alors que nous avancions. Nous avions le sentiment que nous pouvions faire mieux durant ce match, mais nous avons été nos meilleurs ennemis. C'était un peu le syndrome du premier match. Certaines pénalités sont liées à un excès d'enthousiasme. Maintenant que nous avons joué un match, nous pouvons essayer de nous améliorer. Il y a beaucoup de choses positives à tirer de ce match. La priorité est désormais à la récupération, car l'Angleterre (prochain adversaire de la Géorgie dimanche) est très puissante, elle aussi".

Coupe du Monde de Rugby