Paul Perez Samoa Stuart Hogg Ecosse
L'ailier samoan Paul Perez tente d'échapper à Stuart Hogg | BERTRAND LANGLOIS / AFP

L'Ecosse arrache sa place en quart de finale

Publié le , modifié le

L'Ecosse a obtenu sa place en quart de finale en battant, de façon très heureuse, des valeureux Samoans au terme d'un match extraordinaire d'intensité et de suspense (36-33). Le XV du Chardon affrontera l'Australie ou le pays de Galles pour une place dans le dernier carré.

En 2011, l'Ecosse n'était pas sortie de la phase de poules: cette fois  c'est fait, mais dans la douleur, après un match complètement fou! Après quatre  années de mauvais résultats, le XV du Chardon peut profiter de l'éclaircie,  avant d'affronter le gagnant de la poule de la mort, l'Australie ou le Pays de  Galles le week-end prochain. Le sélectionneur Vern Cotter devra vite se poser la question: pourquoi  l'Ecosse manque systématiquement ses premières périodes? Déjà, quand les Ecossais avaient écrasé les Japonais (45-10), puis les  Américains (39-16), avant de lutter contre les Springboks (16-34), les  premières moitiés de match avaient été catastrophiques.

Rebelote contre les Samoa. A Newcastle, les hommes du technicien  néo-zélandais ont à nouveau commencé à prendre l'eau, incapables de s'adapter,  avant de se ressaisir grâce à leur capitaine et demi de mêlée Laidlaw, auteur  au total de 26 points. Les Samoans ont ouvert le bal dès la 10e minute, grâce à un essai en coin  de Tusi Pisi, après une percée du centre Ray Lee-Lo, relayée par le N.8 Alafoti  Faosiliva (3-10). Sur le renvoi: Tim Nanai-Williams tentait une sautée pour personne à cinq  mètres de sa ligne... Tommy Seymour après un numéro de jongle inscrivait un  essai offert (10-10). Sur le coup d'envoi suivant, les Samoans, pas découragés, attaquaient à  tout va, rebondissaient sur des rucks éclairs et envoyaient le pilier Manu  Leiataua en terre promise (10-15, 13). Pas de temps mort: une combinaison permettait à Lee-Lo de partir en  solitaire. Deux temps de jeu et un retour intérieur plus tard, le centre  marquait le troisième essai samoan (13-20, 21).

Laidlaw sauve l'Ecosse

En plein naufrage, le capitaine écossais Greig Laidlaw gardaient son calme.  Le XV du Chardon comptait sur sa conquête et sur un jeu au pied sûr pour  revenir. Sur une pénaltouche, un maul efficace envoyait John Hardie à l'essai (32),  et Laidlaw, impeccable réussissait un cinq sur cinq au pied (26 points au  total). L'Ecosse pouvait encore espérer à la pause: ils prenaient l'eau mais  écopait petit à petit (mi-temps: 23-26) grâce à des touches impériales et une  mêlée dominatrice. Mais le XV du Chardon se fracassait sur un roc samoan. En revanche, à la barre, Laidlaw continuaient de faire des merveilles au  pied avec deux pénalités. Le XV du Chardon repassait devant (26-29, 52), bien  aidés par les neuf pénalités concédées par les Samoans dans les 25 premières  minutes de la seconde période...

Puis Laidlaw, encore lui, offrait définitivement la victoire aux siens en  s'échappant autour d'un ruck (36-26, 73). Le stade de Newcastle, rempli de  supporters écossais, n'a soufflé  qu'un temps: les Samoans revenaient à nouveau  dans le match pour offrir trois dernières minutes étouffantes.  "Keep calm and carry on": l'Ecosse tenait et les quelques cornemuses  présentes au Saint James Park, malgré l'interdiction dans les stades du  Mondial, pouvaient résonner.

AFP

Coupe du Monde de Rugby