Auckland Blues - France
Maxime Médard prend le trou laissé par la défense des Auckland Blues | AFP - MICHAEL BRADLEY

Le XV de France déroule contre les Auckland Blues

Publié le , modifié le

Match amical ne donnant pas lieu à une sélection pour les Français, la confrontation entre le XV de France et la franchise des Auckland Blues s'est soldée par une nette victoire (38-15). Les Néo-Zélandais, qui occupent le milieu du classement du Super-15 et étaient privés de leurs internationaux, ont permis aux Tricolores d'envoyer énormément de jeu, même si tous les essais ont été inscrits en 2e période. Pour son premier match sous le maillot bleu, le Clermontois Nakaitaci, d'origine fidjienne, a inscrit un doublé malgré des crampes.

Face aux Auckland Blues, l'équipe de France a disputé un match amical. Dans le rugby, le mot "amical" n'a pas vraiment de sens. Hormis celui de ne pas octroyer de sélection aux joueurs de Philippe Saint-André. Néanmoins, la performance des Néo-Zélandais, privés de leurs internationaux et de quelques joueurs cadres et rapidement dépassés par le rythme des Français, a permis à l'équipe nationale de réviser ses lancements de jeu, d'envoyer beaucoup de jeu.

A ce petit jeu, Maxime Médard, replacé de l'aile à l'arrière, a montré qu'il avait de bonnes jambes et une grosse envie d'avancer. A plusieurs reprises, il a relancé, perçant le rideau défensif, se glissant dans la ligne de trois-quarts pour réaliser des décalages. Mais en première période, quelques approximations, et une défense encore présente des Blues, a empêché les Bleus d'atteindre l'en-but. C'est donc le pied de Jean-Marc Doussain, avec quatre pénalités (4e, 10e, 21e, 24e) qui a donné un net avantage à la pause (12-3). Le demi de mêlée toulousain, qui n'a raté qu'une tentative (27e), s'est également montré très à son aise, redonnant du dynamisme à son équipe en partant au ras ou en éjectant très rapidement les ballons.

Bastareaud, seul joueur à 0 minute

Au retour des vestiaires, la différence se faisait très rapidement. Gaël Fickou était le premier à creuser l'écart en puissance (44e, 19-3), avant que Nakaitaci, pour son premier match sous le maillot bleu, n'inscrive un doublé, d'abord en étant décalé en bout de ligne par Médard après une belle percée du feu-follet Andreu sur l'aile opposée (48e, 26-3), puis en crochetant son vis-à-vis pour aplatir, du bout de la main, sur la ligne (51e, 31-3). Le Clermontois tentait d'évacuer des crampes au mollet, et ce jusqu'à la fin du match, prouvant qu'il y a avait eu du rythme et certainement de l'émotion pour ce premier match sous le maillot tricolore.

Juste avant, le staff tricolore avait procédé à un large turn-over, Dulin remplaçant Médard, Kayser succédant à Guirado, Chouly à Nyanga, Michalak à Talès, puis Mas à Kotze. Quelques minutes après, Debaty prenait la place de Ben Arous, et Vahaamahina remplaçait Samson. Le talonneur Guirado a même dû reprendre du service à la 64e minute pour remplacer le 3e ligne d'origine sud-africaine Bernard Le Roux, blessé. Le sélectionneur français avait annoncé qu'il donnerait du temps de jeu à tout le monde, et c'est fait. Un seul joueur n'a pas encore disputé la moindre minute dans cette tournée: Mathieu Bastareaud, sans doute préservé pour le test-match contre les Blacks samedi après une grosse saison.

Médard, Doussain et Andreu brillent

Vexés par ces trois essais successifs, les Blues réagissaient, en venant en force aplatir un essai par Parsons (57e, 31-8).  Revigorés et bénéficiant surtout d'une mise en place plus approximative des Français après tous ces changements, Moala trouvait un intervale en raffutant Michalak pour un deuxième essai (62e, 31-15). Sur un groupé pénétrant, les Français répondaient en puissance avec Kayser à la conclusion (68e, 38-15). Après avoir converti sa troisième transformation, et mis un total de 18 points au pied, Doussain était remplacé par Camille Lopez, conduisant Michalak à prendre le poste de demi de mêlée pour les 12 dernières minutes de la rencontre. Malgré quelques situations dangereuses pour les Français, plus rien n'était marqué.

Au sortir de ce match, certains espèrent avoir marqué des points en vue des deux prochains tests-matches contre les All Blacks. Maxime Médard, Jean-Marc Doussain et Marc Andreu en ont certainement marqués, même si l'opposition est bien évidemment à relativiser. "C'était un match pour se rassurer", déclarait Yannick Bru, adjoint de PSA, refusant d'évoquer de possibles changements dans la hiérarchie. "C'est bien pour les joueurs, c'est bien pour l'état d'esprit", a glissé pour sa part Philippe Saint-André, qui s'est félicité d'avoir vu Nicolas Mas tenir son rang après sa blessure au genou.

Vidéo: les réactions des Bleus après le match

 

Fiche technique

A Auckland (North Harbour Stadium), la France bat les Auckland Blues 38 à  15 (mi-temps: 12-3)
Temps: frais et sec
Pelouse: excellente
Spectateurs: 10.071
Arbitre: Jaco Peyper (RSA)
   
 Les points
Auckland Blues: 2 essais Parsons (58) Moala (63), 1 transformation McKenzie  (63), 1 pénalité Kerr (3)
 France: 4 essais Fickou (46) Nakaitaci (50, 53) Kayser (68),  3  transformations Doussain (46, 50, 68) 4 pénalités Doussain (5, 11, 22, 25)
   
Les équipes
Auckland Blues: McKenzie - Halai (Li 53), Fekitoa, Willison, Moala - (o)  Kerr (Noakes 19), (m) Gibson-Park (Ngaluafe 53) - O'Connor, Saili, Barrett  (Polwart 45)- Retallick, Boric (Moli 45) - Tu'ungafasi (Ta'avao 59), Parsons  (cap) (MacDonald 67), Prattley
France: Médard (Dulin 51) - Nakaitaci, Fickou, Mermoz, Andreu - (o) Talès  (Michalak 48, (m) Doussain (Lopez 69) - Le Roux (Chouly 54), Claassen, Nyanga  (cap) (Kayser 51) - Flanquart, Samson (Vahaamahina 61) - Mas (Kotze 54),  Guirado , Ben Arous (Debaty 59)

Coupe du Monde de Rugby