Berrick Barnes
Berrick Barnes marque un nouvel essai pour les Australiens face à la Russie | AFP - Greg Woods

L'Australie surclasse la Russie

Publié le , modifié le

L'Australie a assuré sa présence en quarts de finale de la Coupe du monde, grâce à son large succès sur la Russie (68-22) samedi à Nelson, mais les Wallabies, déjà handicapés par de nombreuses absences, ont perdu leur ailier Drew Mitchell.

Le début de match tourne vite à la démonstration australienne. Coup de renvoi russe, récupération australienne par Drew Micthell, une percussion au centre d'un avant en l'occurrence Nathan Sharpe, et les trois-quarts se lancent pour un essai irrémédiable. L'Australie répète ses gammes dans un match de Coupe du monde face à des Russes apathiques et marque quatre essais en moins d'un quart d'heure. Les Australiens remontent le terrain comme bon leur semble, le flanker David Pocock, de retour de blessure, inscrivant un doublé. Les Russes sauvent l'honneur en première mi-temps par un essai de Vladimir Ostroushko. 47-5 à la pause, la pluie vient quelque peu soulager les douleurs russes.

Le crachin de Nelson ralentit logiquement le jeu et les Russes font de meilleurs opposants dans une deuxième mi-temps jouée sur un rythme beaucoup plus calme que la première. Mieux, ils arrivent à enchaîner des temps de jeu qui surprennent les Wallabies. Denis Simplikevich se montre opportuniste en interceptant une passe adverse pour le deuxième essai russe quand Konstantin Rachkov s'arrache à quelques mètres de l'en-but adverse pour aplatir le troisième essai de son équipe. Les Australiens gèrent et lèvent subitement le pied, douchés sans doute par la blessure de Drew Mitchell, foudroyé en pleine course sur son aile.

Les Wallabies s'imposent avec aisance 68-22 mais semblent toujours aussi fragiles physiquement. Désormais leur seule préoccupation est de récupérer le plus grand nombre de blessés qui se sont accumulés ces dernières semaines et lancer enfin leur Coupe du monde.

Coupe du Monde de Rugby