Le demi de mêlée Will Genia
Le demi de mêlée Will Genia | PETER PARKS / AFP

L'Australie domine les USA 67-5

Publié le , modifié le

L'Australie respire. Jamais elle n'a eu peur des Etats-Unis mais elle avait besoin de se racheter et de se rassurer après sa défaite contre l'Irlande le week-end dernier. Sans surprise, les Wallabies ont écrasé de courageux américains 67-5 avec onze essais à la clé. On file plus que jamais vers un quart de finale entre les Australiens et les Sud-Africains...

L'électrochoc irlandais (défaite 15-6) avait laissé des traces dans les têtes australiennes. Robbie Deans, le coach des Wallabies avait prévenu ses joueurs. On se réveille ou on s'en va. Face à une Amérique sans complexe, il restait à éviter le doute. Malgré des débuts difficiles, l'essai de Horne venait rassurer les Wallabies (5-0, 8e). Deux minutes plus tard, Elsom sonnait déjà le glas des Américains sur un essai plein de puissance et de maîtrise de son équipe (10-0, 10e). Heureusement, les USA ne lâchaient pas et sonnaient la révolte pendant cinq minutes. 20 temps de jeu à se heurter au mur australien avec pour bénéfice …une mêlée à cinq mètres de l'en-but. Un beau morceau de bravoure qui finissait par payer sur un essai de JJ Gagiano, sans opposition petit côté (10-5, 24e). Cette débauche d'énergie se payait cash pour les Eagles. Dans la foulée, l'ailier Kevin Swiryn perdait un ballon dans les 22 australiens. Elsom lançait un contre fulgurant conclu 100 mètres plus loin par Kurtley Beales et transformé pour la première fois par Quade Cooper (17-5, 33e).

Réactions
Robbie Deans (entraîneur de l'Australie): "(Sur les blessés) Ça fait beaucoup. (Sur le fait d'appeler un joueur supplémentaire) C'est possible mais il faut d'abord voir ce que les médecins disent avant de prendre ce type de décisions. (Sur le contenu du match) Nous sommes assez satisfaits en fait, ce n'était pas parfait mais il y a des éléments dans notre jeu sur lesquels nous avons fait des progrès. Les joueurs ont réussi à maintenir leur dynamique et leur approche du jeu, leur mentalité, a été meilleure, ils ont été plus disciplinés dans leurs prises de décision".
Will Genia (capitaine de l'Australie): "Bien sûr, j'étais fier de conduire l'équipe en tant que capitaine ce (vendredi) soir. Mais ce qu'on voulait surtout, c'était produire une performance dont nous pourrions être fiers. On a été plus intelligent dans nos prises de décisions, on a été bon dans notre positionnement sur le terrain et dans l'occupation. J'espère que l'on a offert du bon spectacle".

La machine wallabie lancée à pleine vitesse, le centre Faingaa inscrivait le 4e essai sur une percée de 80 mètres (22-5, 36e). Cette fois, c'était certain, on a retrouvé l'Australie ! Comme on pouvait le craindre pour les Etat-Unis, les Wallabies déroulaient en deuxième mi-temps. Mitchell et McCabe ajoutait deux nouveaux essais en moins de dix minutes (34-5, 49e). Les USA prenaient logiquement l'eau d'autant que le coach américain Eddie O'Sullivan avait largement fait tourner son effectif pour faire un coup contre l'Italie dans quatre jours. Le cavalier seul des Wallabies se terminaient par un hat-trick signé Ashley-Cooper (59e, 64e, 67e) et un essai de Faingaa (70e) et une dernière réalisation de Samo (78e). 67-5 au final et onze essais marqués, les Wallabies n'ont pas fait de détail. Seule ombre au tableau, la blessure dans les ultimes secondes de Faingaa, inconscient après un choc monumental contre le genou de McClenahan. Selon les règlements IRB, un KO entraîne obligatoirement trois semaines d'arrêt.

Coupe du Monde de Rugby