Stuart Lancaster Angleterre
Le sélectionneur de l'Angleterre Stuart Lancaster | AFP - BEN STANSALL

Lancaster : "nous sommes anéantis"

Publié le , modifié le

Visage marqué, la voix grave, le sélectionneur de l'équipe d'Angleterre, Stuart Lancaster, s'est dit "anéanti" par l'élimination du XV de la Rose de la Coupe du monde de rugby après sa défaite face à l'Australie (33-13), samedi à Twickenham.

Que ressentez-vous après cet échec?
Stuart Lancaster
: "Nous sommes totalement anéantis. Nous sommes éliminés... Les mots ne peuvent pas décrire à quel point nous sommes déçus. On avait des supporteurs fantastiques derrière nous, on les a laissé tomber. On a laissé tomber le pays. On a battu les Fidji avec quatre essais et on a mené de dix points contre le Pays de Galles, on n'a pas réussi à concrétiser à ce moment-là. Cela nous coûte très cher."

Est-ce que cet échec met en cause votre avenir à la tête de l'équipe?
S L
: "Évidemment, c'est une question qui se pose. J'ai dit cette semaine que j'aurais ma part de responsabilité en cas d'échec. Je ne vais pas me dérober. Mais ce n'est une question qui se pose maintenant. Il nous reste encore une semaine et un match à préparer face à l'Uruguay. A Manchester, il faudra montrer un bon visage. Ma priorité est de faire en sorte que l'équipe soit prête contre l'Uruguay. Pour le reste, je ne contrôle pas tout."

Qu'avez-vous dit à vos joueurs après le match?
S L
: "Je leur ai dit qu'ils étaient encore jeunes. Qu'ils avaient le droit d'être écoeurés mais que, lorsque l'émotion sera retombée, il ne faudra pas oublier tout ce qu'on a bâti depuis deux ans et demi. Pour 24 d'entre eux, c'était la première Coupe du monde. Beaucoup sont déjà de beaux ambassadeurs du jeu. Beaucoup seront des grands joueurs. On était court sur ces deux matches, mais il ne faut pas oublier que l'Australie a fait un match remarquable. Ils ont clairement amélioré leur mêlée, possèdent des joueurs de classe mondiale. C'est une équipe très équilibrée. C'est un candidat évident au titre si elle continue comme ça."

AFP

Coupe du Monde de Rugby