Afrique du Sud - Pays de Galles
Cornal Hendricks renversé par le Gallois Ken Owens | AFP - GIANLUIGI GUERCIA

L'Afrique du Sud sauve son invincibilité

Publié le , modifié le

Le Pays de Galles a bien failli mettre fin à sa série de défaites longue de 108 ans et de 9 matches en terre sud-africaine. Mais à Nelspruit, un essai pénalité à deux minutes de la fin du match (le deuxième de la rencontre pour l'équipe locale) a sauvé les Springboks qui s'imposent (31-30). Menés (17-0), les Springboks sont revenus dans le match (17-14) avant de craquer de nouveau. Malgré tout leur courage, les Dragons ne sont pas parvenus à être les premiers à faire tomber l'un des trois ténors de l'Hémisphère Sud, dans cette série de tests-matches.

Il s'en est fallu d'un rien. Ou plutôt d'un plaquage à l'épaule asséné par Liam Williams sur l'ailier Cornal Hendricks, à deux minutes du terme de la rencontre. Ce geste, observé longuement à la vidéo par le corps arbitral, a conduit l'arbitre, Steve Walsh, de la rencontre à signifier un essai de pénalité pour la deuxième fois de la journée en faveur de l'Afrique du Sud. C'en était trop pour permettre aux Gallois de réaliser un exploit historique, à savoir repartir d'Afrique du Sud avec une victoire. Jamais une sélection galloise n'est parvenue à le faire depuis la première confrontation entre les deux nations, en 1906. Il faut dire que les voyages dans l'Hémisphère Sud n'ont pas été très nombreux: c'était aujourd'hui le 10e match de l'Histoire. Mais celui-ci va laisser d'énormes regrets aux hommes de Warren Gatland. Ils auraient pu marquer l'Histoire, et être en plus les premiers et seuls de l'Hémisphère 

Imaginez qu'ils ont mené 17-0 après seulement vingt minutes de jeu. Une pénalité de Biggar (12e), un essai de Roberts après une charge de Cuthbert (18e), et un essai de l'ailier qui avait pris le trou (21e), voilà comment les Dragons rouges se trouvaient largement aux commandes de cette rencontre. Le problème, c'est que l'indiscipline galloise leur a coûté une triple sanction: une exclusion pour dix minutes de Biggar (29e), puis une autre pour Charteris (32e) avec en prime un essai de pénalité pour avoir écroulé des mauls en série. Du coup, le Pays de Galles devait jouer à 13 durant 7 minutes, et à 14 durant trois minutes de plus. Les Boks sautaient sur cette occasion pour recoller avec un essai avec Hendricks à la conclusion (33e). A la pause, l'écart était donc réduit à (17-14).

Le Roux et l'essai de l'espoir

Mais la sortie des vestiaires était de nouveau à l'avantage des Européens. Le talonneur Ken Owens parvenait à aplatir un nouvel essai dès la 45e minute, portant le score à (24-14). Avec deux autres pénalités de Biggar, qui portait son total personnel à 13 points, les Gallois menaient encore (30-17) à la 65e minute, profitant de l'exclusion temporaire du 2e ligne van der Merwe (57e). Mais l'arrière Willie Le Roux, déjà impressionnant lors des précédents matches de l'Afrique du Sud, passait à l'action pour accélérer et planter l'essai de l'espoir (30-24, 72e). C'est alors que survenait le dernier acte décisif de cette rencontre, et cette décision si lourde de conséquences. Les deux tentatives de drop de Biggar ne trouvaient pas le chemin des perches, et comme toujours, le Pays de Galles ressortait du terrain vaincu en Afrique du Sud.

Après vingt-neuf confrontations, les Gallois ne comptent toujours qu'une victoire contre les Sud-Africains.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze