Rugby Mondial 2015 Afsud Galles Willie Le Roux 102015
Le sud africain Willie Le Roux au milieu des joeurs gallois | AFP - Glyn Kirk

L'Afrique du Sud évite le piège gallois et s'offre une demi-finale

Publié le , modifié le

Dans un quart de finale d'une haute intensité, l'Afrique du Sud a finalement eu raison du pays de Galles 23-19. Les Springboks joueront bien les demi-finales de la coupe du Monde la semaine prochaine à Cardiff. Pourtant les Gallois, auteurs d'un match exceptionnel, y ont crû près de 75 minutes mais un essai assassin du capitaine sud-africain du Preez a fait disparaître les espoirs des rouge et blanc.

En demi-finale, l'Afsud, sacrée en 1995 et 2007, rencontrera le vainqueur du match All Blacks - France, disputé dans la soirée à Cardiff. Les Sud-Africains intègrent le dernier carré du Mondial, alors qu'ils avaient été battus par le Japon (34-32), auteur d'une énorme surprise, lors du premier match. 

Les Gallois, qui avaient eu les ressources et surtout le talent pour s'extraire de la "poule de la mort" aux dépens des Anglais notamment, avaient pourtant de la confiance en magasin après leur succès à Cardiff (12-6) en novembre dernier, le seul de Warren Gatland sélectionneur contre une nation du Sud championne du monde en huit ans de mandat, sauf que les Sud-Africains n'étaient ni les mêmes sur le pré londonien et n'avaient pas la même motivation. Les Boks ont mené un patient travail de destruction, sans s'affoler, même lorsqu'ils comptèrent quatre points de retard (16-12, 45).

Dan Biggar intenable

Que ce fût cruel pour les Gallois, conduits par un grand Sam Warburton, impérial dans les rucks, et par Dan Biggar en état de grâce. Trois semaines  après son récital face aux Anglais, le demi d'ouverture a remis ça, avec une  facilité déconcertante. Quand il use de son pied droit magique comme sur cette chandelle (18e), qu'il  récupère sur la tête de Leroux, avant de résister au retour de trois Boks et d'adresser une passe décisive lumineuse vers Gareth Davies lancé en soutien pour le premier essai du match. 

Le joueur gallois Dan Biggar
Le joueur gallois Dan Biggar

Du travail d'orfèvre à donner un supplément d'âme et de courage à ses  coéquipiers parfaitement rentrés dans ce match et diablement enthousiasmants à voir évoluer, avec leurs renversements et ces inspirations qui ont parfois donné le tournis aux hommes de Heyneke Meyer. A l'heure des comptes, les Gallois regretteront peut-être ces points  envolés sur la première action; où l'ailier sculptural George North fut stoppé à deux mètres de la ligne alors qu'une passe du pilier Gethin Jenkins acheva sa  course bien loin de Tyler Morgan, parfaitement démarqué.

Que de regrets pour les Gallois

Face à ce déferlement de mouvement, les Boks ont longtemps fait le dos rond, et profité de l'indiscipline galloise pour rester dans le match grâce au pied de Pollard, auteur au total de 18 points. Puis Dan Biggar est sorti (74), visiblement contre sa volonté, alors que les Gallois menaient encore 19-18. Peut-être un tournant. Une minute plus tard,  les Springboks obtenaient une mêlée dans les 22 mètres gallois. L'une des rares  mêlées du match. Mais tellement décisive. "Ils ont eu une occasion, et ils l'ont saisie", a noté Warren Gatland. Les Gallois, auteurs d'une superbe Coupe du monde malgré de nombreuses  blessures, vont rentrer à Cardiff la tête pleine de regrets. Comme en 2011, lorsque battus (9-8), ils avaient laissé la France filer en finale pour un petit point...

Gilles Gaillard

Coupe du Monde de Rugby