Handré Pollard, Afrique du Sud
Le jeune ouvreur sud-africain Handré Pollard ballon en main | GIANLUIGI GUERCIA / AFP

L'Afrique du Sud détruit l'Ecosse

Publié le , modifié le

L'Afrique du Sud a dominé de la tête et des épaules l'Ecosse, largement battue (55-6) lors d'un test-match de sa tournée de juin à Port Elizabeth. Les Springboks vainqueur peu inspiré du Pays de Galles la semaine dernière (31-30), a réalisé une véritable démonstration en marquant huit essais face à l'Ecosse, qui connaît sa première défaite de l'ère Vern Cotter.

Les Springboks peuvent avoir le sourire. Faciles vainqueurs de l'Ecosse, une équipe qu'ils retrouveront dans le groupe B de la Coupe du monde 2015, les hommes d'Heyneke Meyer ont pu envoyer au feu leur jeune pépite Handré Pollard. Champion du monde des moins de 20 ans avec les Baby Boks l'an passé, finaliste malheureux du Mondial il y a quelques jours, élu meilleur joueur du monde junior, le jeune ouvreur des Bulls a connu sa première sélection chez les grands. Un baptême du feu réussi et prometteur. Les Sud-africains entamaient le match tambour battant, en passant le  rideau écossais en force avec Marcell Coetzee à la finition entre les poteaux (3e). L'Ecosse, qui sort d'une série de victoires face aux Etats-Unis, au Canada  et à l'Argentine, n'avait pas encore touché le ballon.

 Dans la foulée, Pollard, 20 ans, transformait  l'essai (4e) et ouvrait son compteur, qui n'allait cesser d'augmenter pendant le  match (13 points au total), pour sa première titularisation dans le XV  principal. Vainqueurs peu inspirés face au pays de Galles (31-30) la semaine dernière,  les Boks ne laissaient aucun répit aux Ecossais. Alors que l'ouvreur écossais  Duncan Weir réduisait l'écart sur pénalité (7), Willie le Roux alourdissait le  score côté sud-africain avec un essai (12e) tout en jeu de passe qui était  transformé, imité par Lwazi Mvovo quatre minutes plus tard. 

Petit à petit les Ecossais devenaient plus solides en défense mais n'arrivaient pas à concrétiser. Weir entretenait l'espoir d'un revirement de  situation en passant une nouvelle pénalité (36e) avant la pause (19-6). Mais au retour des joueurs sur le terrain, c'est une véritable  démonstration des Springboks, pourtant diminués à cause blessures et de  rapatriements en clubs, à laquelle ont assisté les Bakkies Botha et autres Bryan Habana, en tribune. Réduits après le carton jaune de Tim Swinson (50), pour avoir retenu un  joueur sans ballon, les Ecossais subissaient les assauts sud-africains  incessants. Coetzee (51) puis Mvovo (61), au terme d'une interception et d'une course  folle, signaient un doublé, bientôt imités par le 2e ligne Lodewyk de Jager  (64, 78).

Jerome Carrere

Coupe du Monde de Rugby