XV de France rafting 2011
David Skrela, Yoann Huget et les joueurs du XV de France lors de l'activité rafting | AFP - Franck Fife

La parcours du combattant du XV de France

Publié le , modifié le

Pour son premier stage hors de Marcoussis dans le cadre de sa préparation à la Coupe du monde, l'équipe de France a passé un week-end studieux, et original. Randonnée à chiens de traineau, rafting, tyrolienne, sciage de rondins, parcours d'escalade, les 31 joueurs ont beaucoup donné, Servat, Harinordoquy, Ouedraogo et Barcella étant dispensés de tout ou partie des activités en raison de leurs diverses blessures. Aujourd'hui, repos. Demain, retour à l'entraînement.

C'est devenu une habitude. Avant chaque Coupe du monde, les équipes rivalisent d'ingéniosité pour préparer les joueurs physiquement et mentalement. Et tous ont recours à des activités se rapprochant peu ou proue à un stage militaire. Les Français n'y dérogent pas. Après plus d'une semaine passée au Centra national (CNR) à Marcoussis, les Bleus ont mis le cap sur la Haute-Loire, et la localité de Chambon-sur-Lignon. Arrivés vendredi soir, ils ont quitté leur hôtel samedi après-midi pour mettre le cap sur le hameau de Chaniaux, située à plus de 100m d'altitude, sans le staff technique de l'équipe, resté à l'hôtel, mais avec une équipe spécialisée. C'est ici que le week-end a vraiment commencé.

Après un parcours en VTT et quelques activités (exercices sur corde tyrolienne, sciage de rondins, parcours d'escalade) à Chaudeyrolles, village situé à 1302 mètres d'altitude traversé par la rivière du Lignon, ils ont dormi sous la tente non loin du Chalet d'Aiglet. Réveillés à 06h du matin dimanche, ils ont entamé leur intense journée par une course à chiens de traîneau. Un parcours du combattant, chronométré, les attendait ensuite sur et autour du Lac de Saint-Front, enveloppé par le brouillard matinal: gonflage, acheminement sur près de deux kilomètres et mise à l'eau du raft et parcours balisé sur le lac. Hors de l'eau, ils devaient ensuite, par équipes de quatre ou de six joueurs en relais, parcourir environ 15 kilomètres qui à pied, qui à vélo. Cela n'était pas fini, puisqu'ils devaient ensuite mener à bien, au moyen de cartes et boussoles, un parcours les menant sur différents sites agricoles, où les attendaient de nouvelles épreuves de ferme. Leurs hôtes les ont ensuite ramenés à leur hôtel en milieu d'après-midi où ils ont été pris en charge par l'encadrement médical pour une "phase de récupération active" (massages, piscine). Aucune blessure importante n'est à déplorer à l'issue de ce raid, selon l'encadrement du XV de France.

Si les blessés de longue date Thomas Domingo et Aurélien Rougerie sont toujours en centre de rééducation à Saint-Raphaël dans le Var, le talonneur William Servat (genou), les 3e ligne Imanol Harinordoquy (aponévrose) et Fulgence Ouedraogo (bras) ainsi que le pilier Fabien Barcella (quadriceps) ont été dispensés de tout ou partie des activités. Les 31 joueurs présents au stage seront de repos aujourd'hui. Une visite historico-culturelle du site du Chambon-sur-Lignon est prévue dans l'après-midi pour les volontaires. Le retour sur le terrain d'entraînement est prévu mardi matin. Le stage prend fin lundi 18 juillet pour une semaine d'interruption avant un nouveau stage à Saint-Laurent-de-Cerdans (Pyrénées-Orientales).

Coupe du Monde de Rugby