Mamouka Gorgodze Géorgie Moindial 2015
Le capitaine de la Géorgie, Mamouka Gorgodze, ici au centre à la lutte avec deux namibiens, et ses coéquipiers, sont passés tout proche d'une correction qui aurait pu coûter très cher... | DAMIEN MEYER / AFP

La Namibie tout proche de l'exploit contre la Géorgie !

Publié le , modifié le

Au terme d'un match dont la première période fut interminable (50 minutes de jeu effectif pour 1h07 !) et particulièrement marquée par l'indiscipline des Géorgiens puis des Namibiens en second temps, la Géorgie s'est imposée dans une extrême souffrance (17-16) face à un XV de la Namibie complètement décomplexé et héroïque.

Une fois n'est pas coutume, c'est le capitaine géorgien et numéro 8 du RC Toulon, Mamouka Gorgodze, qui a montré la voie à ses coéquipiers en inscrivant le premier essai des siens en début de deuxième période. Mais c'est le demi-d'ouverture namibien, Kotze, auteur de tous les points de son équipe, qui aura donné du fil à retordre à la Géorgie. Des Lelos qui s'en sortent finalement bien puisque si tout va bien - à savoir une victoire des All Blacks contre le Tonga vendredi soir (21h) - ils termineront troisièmes de la poule, synonyme de qualification à la prochaine Coupe du Monde au Japon en 2019.

Interminable

Tel est le superlatif idéal pour qualifier la première période ayant opposé les deux équipes. La sélection africaine, portée par Kotze et Bothma, s'est transcendée comme jamais pour se montrer plus qu'efficace dans un premier acte qui aura duré pas moins d'1h07 pour 50 minutes de jeu effectif ! Rien que ça ! En réalisant un sans faute au pied (4/4 dont une transformation), Kotze a porté son équipe jusqu'au bout, jusqu'aux derniers instants de la rencontre. En effet, c'est lui encore, très bien épaulé par Bothma et Gorgoze, qui à la 74e minute de jeu a permis aux siens de rêver d'un exploit retentissant. En inscrivant l'unique essai de la Namibie qu'il transformait lui-même, il ramenait sa formation à un petit point. La fin de match fut insoutenable mais la Géorgie résistait et tenait pour finalement s'imposer.

Gorgodze aura donc sonné l'éveil de sa Géorgie avant que Malagaradze (55e) bonifie la large domination géorgienne avec un deuxième essai qui aura suffi pour voir les Lelos l'emporter in-extremis et donc passer à côté d'une terrible désillusion.... De leur côté, les Africains peuvent sortir la tête haute, consolés par le point du bonus défensif et une mentalité héroïque jusqu'à la fin !

Coupe du Monde de Rugby