Thierry Dusautoir et Philippe Saint-André
Thierry Dusautoir en discussion avec son sélectionneur Philippe Saint-André à l'entraînement | AFP - FRANCK FIFE

La LNR ne fait aucun cadeau au XV de France

Publié le , modifié le

La Ligue nationale de rugby a pointé mardi la responsabilité de l'encadrement et des joueurs après l'échec cuisant du XV de France à la Coupe du monde, refusant que les clubs servent de "bouc émissaire".

"Il faut d'abord constater avec lucidité que cette défaite est celle d'un  encadrement, et de son groupe de joueurs, à l'issue d'un cycle de 4 ans où il  n'a jamais vraiment su inscrire un projet de jeu dans la continuité", a  souligné la LNR dans un communiqué, au lendemain de la réunion de son comité  directeur, alors que les clubs du Top 14 ont été accusés d'aligner trop  d'étrangers et de ne pas favoriser l'éclosion des jeunes joueurs. "Toutes les parties doivent examiner, sereinement, comment faire progresser  ensemble l'organisation du rugby français, dans l'intérêt de l'équipe de  France", avance la LNR, alors que Pierre Camou, le président de la Fédération  (FFR) a indiqué à l'AFP être prêt à prendre des joueurs sous contrat fédéral. "Cela suppose que le rugby professionnel français ne serve pas de  bouc-émissaire, responsable de tous les maux. La Ligue Nationale de Rugby ne  l'acceptera pas".

La Ligue souligne que "Le Top 14 a fait évoluer de façon considérable notre  rugby et est considéré aujourd'hui comme le meilleur championnat au monde. Le  niveau de performance pendant cette Coupe du monde de joueurs étrangers  évoluant dans notre championnat montre d'ailleurs que le sujet n'est pas là". La LNR, qui se dit attachée à la convention signée avec la FFR en 2013  concernant notamment la mise à disposition du XV de France des joueurs  internationaux, se dit "bien évidemment" prête à évoquer l'avenir du XV de  France.

AFP

Coupe du Monde de Rugby