Frédéric Michalak et Guirado Mondial 2015 Canada
Frédérik Michalak (à droite), au côté de Guilhem Guirado | FRANCK FIFE / AFP

La France dispose du Canada et a déjà un pied en quart de finale !

Publié le , modifié le

Le XV de France, largement dominateur et séduisant en première période, s’impose avec le bonus offensif 41 à 18 contre le Canada lors de la troisième journée de la phase des poules de la Coupe du Monde. Frédéric Michalak s’est montré impérial, notamment aux pieds (100%), et propulse dans le même coup les Bleus en quarts de finale. Comme prévu initialement, la première place se jouera bien dans dix jours contre l'Irlande.

Un Michalak décisif et record !

Et si le XV de France avait retrouvé ce fameux demi d’ouverture que l’on attendait tous ? Alors évidemment, il est impossible de s’enflammer puisqu’il ne s’agissait pas de l’Irlande en face, bien qu’il faille montrer beaucoup de respect au Canada qui a proposé une valeureuse résistance. Mais quand même. Frédéric Michalak semble clairement avoir retrouvé ses cannes, sa vision du jeu et son coup de pied. La première période, notamment les trente première minutes, l’ouvreur Toulonnais aura tout fait, et surtout tout réussi ! Le premier essai Français, magnifique de bout en bout, provient de la grinta de Michalak. Sur une percée fulgurante pleine de puissance, le demi d’ouverture du XV de France parvenait à résister à plusieurs plaquages canadiens à coup de raffuts avant de réaliser une merveille de passe au contact grâce à une subtile chistera permettant à Wesley Fofana d’aller inscrire le premier essai du match. Michalak au pied ne se loupait pas et portait l’avantage des Français à 7-0 (4e) puis à 10-0 dix minutes plus tard sur une pénalité historique pour le joueur du RCT. Historique puisqu’il est devenu à ce moment là le meilleur réalisateur du XV de France en phase finale de Coupe du Monde avec 127 points inscrits, avant de terminer le match à 136, douze unités de plus que Thierry Lacroix.

Les Bleus étaient alors plus que jamais réalistes après 20 minutes de jeu puisque le Canada occupait très largement le terrain de jeu (72% !). Pourtant le XV de France semblait magistrale et rarement inquiétée. Du coup, la doublette Michalak-Fofana n’était pas loin d’offrir à la France un deuxième essai de toute beauté… Et ce fut encore sur une action individuelle de l’ouvreur des Bleus de très grande classe qui était parvenu à passer le rideau défensif adverse avant de tenter aux 22 une passe du pied en direction des poteaux vers Fofana qui ratait le cuir de très peu… Quel dommage ! Finalement, ce deuxième essai arrivait quand même. Mais cette fois-ci, ce sont les avants qui allaient s’illustrer suite à un joli travail des ¾ centres dans un premier temps. Guirado venait effectivement conclure un maul rondement mené par le pack Français, une vraie bonne note ce soir, avant que Michalak poursuive son récital aux pieds (17-0, 27e).

Le réveil explosif du Canada

Il n’était donc pas illogique de penser, à ce moment-là, que le Canada allait vivre une soirée compliquée… Mais ce n’était sans compter sur l’abnégation magistrale des Canadiens ! En seulement quatre minutes, les Rouges allaient renverser et relancer la partie ! Sur le renvoi du dernier essai, Grosso se manquait à la réception, profitant aux Canadiens qui allaient rapidement coulisser côté gauche. Daniel Van der Merwe, virevoltant, résistait aux plaquages puis s’élançait pour aplatir (17-7). Une première alerte qui allait en précéder une deuxième trois minutes plus tard. Les joueurs Canadiens avaient enfin trouvé la solution et se déchaînaient. Suite à un travail remarquable des avants, portés par leur capitaine Jamie Cudmore, Aaron Carpenter aplatissait en force ! Incroyable. Quatre minutes et deux essais pour le Canada qui paraissait pourtant trop dépassé physiquement pour espérer revenir. Comme quoi, rien n’était joué.

Les Bleus, secoués quelques instants, allaient tout de même réagir. Dans un domaine où ils ont excellé ce soir. Suite à une touche, les avants Français se mettent une nouvelle fois au diapason pour permettre à Slimani d'inscrire son deuxième essai de la compétition. Sans trembler, Michalak transformait et stoppait l'hémorragie (24-12, 38e) juste avant la pause.

Belle première sous le maillot du XV de France pour Rémi Grosso qui a inscrit le dernier essai des Bleus !
Belle première sous le maillot du XV de France pour Rémi Grosso qui a inscrit le dernier essai des Bleus !

Un second acte moins flamboyant

Après une première période de folie à Milton Keynes, on pouvait clairement espérer un second acte tout aussi emballant. Mais le Canada ne voulait pas lâcher, se montrant toujours aussi impressionnant dans l'envie. La reprise allait s'avérer en effet compliquée pour le XV de France puisque l'ouvreur Canadien, Nathan Hirayama, s'illustrait parfaitement aux pieds à deux reprises pour faire revenir les siens à six points (24-18, 55e). Du coup, la France allait réagir avec ses deux armes les plus concluantes que sont le buteur et le travail incessant de ses avants. Après Guirado et Slimani, c'est le deuxième ligne Pascal Papé qui allait redonner le sourire aux Français en aplatissant sur la ligne et offrant à Fred Michalak son sixième coup de pied réussi de la soirée (67e, 34-18) avant de laisser sa place à Rémi Talès et après un match de très grande classe. Fatigués, les Canadiens ne pouvaient plus résister et trouver les solutions pour tenter de revenir. Rémi Grosso, pour sa toute première sous le maillot Bleu, bouclait le score en inscrivant son premier essai avec le XV de France qui s'imposait en toute logique et au terme d'une solide prestation d'ensemble (41-18).

Sans surprise, la France jouera bien la première place dans dix jours contre les redoutables Irlandais. Un choc à prévoir entre deux nations qui voudront absolument éviter les All Blacks en quarts de finale...

Thierry Dusautoir (Capitaine de l'équipe de France de rugby) sur TF1 : "On a fait ce qu'il fallait pour prendre ce point de bonus offensif. On a eu 10 minutes coupables en première mi-temps; dès qu'on a relâché notre pressing défensif, les Canadiens ont montré qu'ils savaient jouer au rugby. On prend confiance, avec des victoires c'est plus simple. Sur 15 points possibles, on en a pris 14. On va maintenant pouvoir se concentrer sur l'Irlande, qui est la 2e nation mondiale. Il reste une dernière étape avant de penser aux quarts et c'est une étape très importante pour nous."

Coupe du Monde de Rugby