Twickenham
L'enceinte de Twickenham accueillera dix des 48 matches, dont les demi-finales et la finale | JAVIER GARCIA / BACKPAGE IMAGES LTD / DPPI MEDIA

La Coupe du Monde de rugby en dix chiffres

Publié le , modifié le

C’est aujourd'hui que l’Angleterre va donner le coup d’envoi de "sa" Coupe du Monde face aux îles Fidji à Twickenham. C'est l’occasion de faire un tour d’horizon sur l’événement phare de la planète rugby. Le point en chiffres, sur cette huitième édition du Mondial de la balle ovale.

2,3 – C’est en millions le nombre de spectateurs attendus dans les dix stades mobilisés pour la compétition. Un chiffre qui, s’il est atteint, battra le précédent record de 2,1 millions de spectateurs lors du Mondial français en 2007.

6 - Comme le nombre de joueurs à avoir été deux fois champions du monde. Ils sont six : cinq Australiens (Phil Kearns, Tim Horan, Jason Little, Kieran Crowley et John Eales en 1991 et 1999) et un sud-africain (Os du Randt en 1995 et 2007). Ils sont cette année quatorze Néo-Zélandais (Kieran Read, Victor Vito, Jerome Kaino, Richie McCaw, Sam Whitelock, Keven Mealamu, Tony Woodcock, Ben Franks, Owen Franks, Conrad Smith, Sonny Bill Williams, Ma’a Nonu, Colin Slade, Dan Carter) et sept Sud-Africains (Bismarck du Plessis, Schalk Burger, Victor Matfield, Jean de Villiers, Fourie du Preez, Bryan Habana, Ruan Pienaar) à pouvoir rejoindre ce petit cercle des doubles vainqueurs de Coupe du Monde.

11 - Elles sont onze nations à avoir été de toutes les éditions depuis la première en 1987 en Nouvelle-Zélande. L’Angleterre, l’Australie, le Canada, l’Ecosse, la France, le pays de Galles, l’Irlande, l’Italie, le Japon, la Nouvelle-Zélande et la Roumanie seront encore de la partie cette année.

15 - A lui seul, Jonah Lomu a aidé à mettre la Coupe du Monde de rugby sous le feu des projecteurs. Ses exploits à répétition lors de la Coupe du monde 1995 en Afrique du Sud ont permis à la compétition de s'installer durablement. En deux éditions seulement (1995 et 1999), l'ailier des All Black a inscrit un total de 15 essais. Un record qui tient toujours, 16 ans plus tard. Il a également réussi la performance d'en signer huit rien qu'en 1995, un chiffre que seul le Sud-Africain Bryan Habana a réussi à égaler en 2007. 

Jonah Lomu face à l'Angleterre en 1995
Jonah Lomu face à l'Angleterre en 1995

21 - C'est le nombre de joueurs français qui pourront jouer leurs premières minutes en Coupe du Monde si Philippe Saint-André décide de les aligner. Au sein du squad tricolore, seuls Thierry Dusautoir, Guilhem Guirado, Nicolas Mas, Fulgence Ouedraogo, Yannick Nyanga, Pascal Papé, Louis Picamoles, Dimitri Szarzewski, Frédérick Michalak et Morgan Parra ont déjà pu goûter aux frissons d’un match de Coupe du Monde. 

145 - Cela paraît improbable mais la Nouvelle-Zélande a bien passé 145 points à l'un de ses adversaires en Coupe du Monde. C'était en 1995, et les Blacks avaient littéralement explosé l'équipe Japonaise (145-17). À noter qu’au cours de ce match, l’ouvreur Simon Culhane a passé pas moins de 20 transformations (!) et que son coéquipier Mark Ellis a lui aplati le ballon six fois dans l’en-but, un record pour une seule rencontre. Mais le plus gros écart entre deux équipes est à mettre au crédit de l’Australie avec une victoire 142-0 en 2003 face à la Namibie.

160 - En milliers d'euros le montant minimum pour un spot publicitaire de trente secondes pendant un match des Bleus durant le tournoi. 

207 - L'intérêt pour une compétition comme la Coupe du Monde de rugby est croissant à chaque édition. La preuve encore cette année avec 207 pays qui retransmettront les matches du Mondial. Un total encore jamais atteint pour cet événement et qui démontre la dimension prise par le rugby sur ces dernières décennies.

277 -  Soit le record de points marqués en Coupe du Monde. Et il appartient au plus français des rugbymen anglais, Jonny Wilkinson. L’ancien capitaine du XV de la Rose a commencé à enquiller les points lors de l’édition de 1999 jusqu’à celle de 2011, en passant par l’exceptionnelle performance de 2003 où il envoie l’Angleterre au paradis sur un drop entré dans la légende. Ce n’est pas le seul record dans la besace de Wilko, qui possède aussi celui de pénalités passées dans un Mondial (55) et de drops (14), dont huit rien que lors de la Coupe du Monde 2003. 

Le drop de Jonny Wilkinson lors de finale du Mondial 2003 face à l'Australie
Le drop de Jonny Wilkinson lors de finale du Mondial 2003 face à l'Australie

972 - Soit le prix en euros de la place la plus chère pour assister à la finale de la Coupe du Monde à Twickenham. Pour les portefeuilles un peu plus serré, la place la moins chère ne vous coûtera "que" 204€.

Mathieu Aellen

Coupe du Monde de Rugby