Le groupe France se serre les coudes
Le groupe France se serre les coudes | FRANCK FIFE / AFP

La continuité dans l'adversité

Publié le , modifié le

Aucun changement n'a été opéré par Marc Lièvremont dans le XV de France qui jouera la finale de la Coupe du monde dimanche. Le sélectionneur tricolore a reconduit la même équipe victorieuse des Anglais et des Gallois. Seule incertitude, le banc des remplaçants qui ne sera dévoilé qu'en fin de semaine. Sous le feu des critiques de la presse internationale sur le jeu pratiqué pour arriver en finale, la France fait la sourde oreille et s'isole. Mourir avec ses idées...

Face au déchaînement médiatique en Nouvelle-Zélande et chez les Britanniques en général, les Bleus ont choisi d'attendre le terrain pour répondre. Un coq n'est jamais aussi bon que lorsqu'il est piqué au vif. La recette a déjà fait ses preuves. Lièvremont se veut d'ailleurs optimiste dans son discours. Les Bleus ont une chance de gagner et ils vont la saisir. "C'est toujours la même chose avec les Blacks. A chaque fois, ils sont favoris. Mais je crois aux chances de mon équipe. On va donner le meilleur, je pense qu'on peut gagner", a déclaré Lièvremont.

Décortiqués séance vidéo après séance vidéo, les All Blacks imposent tout de même "beaucoup de respect" à Marc Lièvremont. Ils ont produit "une première mi-temps impressionnante de maîtrise, de puissance, d’agressivité aussi. Je crois que cette équipe n'a laissé quasiment aucune chance à son adversaire du jour en prenant vraiment le match par le bon bout", a estimé l'entraîneur français. "En deuxième mi-temps, même si elle a été moins aboutie, on a vu les Blacks maîtriser leur sujet, là aussi sans laisser de possibilité aux Australiens que j'ai trouvés certainement un peu fatigués après leur quart de finale contre l'Afrique du Sud", a conclu Lièvremont.

Du côté des joueurs, on pense toujours les plaies du week-end dernier, notamment Morgan Parra (léger traumatisme cervical), Dimitri Yachvili (contusion cuisse gauche) et Julien Bonnaire (contusion lombaire). Si le XV est donc le même qu'en quart et en demie, le nom des remplaçants n'a pas été donné. "On a encore des joueurs légèrement blessés qui n'ont pas repris l'entraînement. Je tiens à garder tout mon groupe mobilisé", a expliqué le sélectionneur. Un groupe qui a regretté de ne pas jouer en Bleu pour faire plaisir à la Nouvelle-Zélande. C'est une motivation supplémentaire pour aller chercher ce titre qui résiste aux Français depuis sa création.

Composition du XV de France
Médard (Stade Toulousain) - Clerc (Stade Toulousain), Rougerie (Clermont), Mermoz (Perpignan), Palisson (Toulon) - (o) Parra (Clermont), (m) Yachvili (Biarritz) - Bonnaire (Clermont), Harinordoquy (Biarritz), Dusautoir (Stade Toulousain, cap.) - Nallet (Racing-Métro), Papé (Stade Français) - Mas (Perpignan), Servat (Stade Toulousain), Poux (Stade Toulousain)
Remplaçants: annoncés vendredi au plus tard

Voir la vidéo

Coupe du Monde de Rugby