La satisfaction de l'entraîneur du Japon, John Kirwan
L'entraîneur du Japon, John Kirwan | AFP - William West

Kirwan va quitter le Japon

Publié le , modifié le

L'entraîneur néo-zélandais du Japon John Kirwan quittera ses fonctions d'entraîneur de l'équipe du Japon à la fin de son contrat en décembre, a annoncé jeudi la Fédération japonaise. Lors de cette Coupe du monde, malgré un match nul obtenu contre le Canada, le Japon est resté loin des deux victoires qu'il avait fixées. Après l'Italie et le Japon, quelle direction prendra l'ancien ailier All Black, sacré en 1987 ?

Deux Coupes du monde, deux nations différentes. John Kirwan va poursuivre son tour du monde des sélections. Après avoir conduit l'équipe d'Italie de 2002 à 2005, l'ancien ailier ne poursuivra pas l'aventure avec le Japon, qu'il avait pris en mains en 2006. "J'ai vraiment beaucoup apprécié la période que j'ai passée à la fédération japonaise et je serai toujours fier des progrès et des accomplissements auxquels nous sommes parvenus", a-t-il déclaré dans un communiqué de la Fédération nippone.

Si les progrès dans le jeu ont été marqués, les Japonais n'ont pas atteint l'objectif qu'il avait fixé avant l'épreuve planétaire, à savoir remporter deux matches. Dans la poule A avec la France, la Nouvelle-Zélande, les Tonga et le Canada, l'équipe n'est parvenue qu'à décrocher un match nul contre les Canadiens (23-23), encaissant un sévère (83-7) face aux All Blacks.

Le Japon doit donc lui trouver un "successeur adapté" dans l'optique de la Coupe du monde 2019 qu'il accueillera sur ses terres. Quant à John Kirwan, prendra-t-il la succession de Graham Henry à la tête de la sélection néo-zélandaise, ou continuera-t-il à explorer d'autres cultures ?

Coupe du Monde de Rugby