Yoann Huget
Yoann Huget dans la tourmente | AFP - FRANCK FIFE

Huget exclu du groupe !

Publié le , modifié le

L'ailier de Bayonne Yoann Huget a été exclu du groupe du XV de France en préparation au Mondial 2011 pour manquement aux exigences de localisation du règlement antidopage. Huget ne s'est pas présenté à des contrôles de l'AFLD à trois reprises. Cela équivaut à un contrôle positif. C'est un véritable coup de tonnerre qui s'abat sur les Bleus à quelques semaines du coup d'envoi de la Coupe du monde.

Le ciel des Bleus s'est assombri, ce jeudi, avec l'annonce de l'exclusion de Yoann Huget. Actuellement en stage de préparation à Marcoussis pour la prochaine Coupe du monde, le staff de l'équipe de France a organisé une conférence de presse pour annoncer que le XV de France s'envolera en Nouvelle-Zélande sans l'ailier bayonnais qui n'a pas respecté ses obligations en termes de contrôles antidopage. Dans le cadre du suivi longitudinal, Huget devait subir des contrôles mais il s'y serait soustrait à trois reprises. Sans aucune justification. Ceci équivaut à un contrôle positif. Du coup, l'encadrement du XV de France n'a pas souhaité prendre de risque en le sélectionnant. "Il s'agit d'un problème de règlement, en aucun cas d'un problème de substance", a déclaré le président de la Fédération française de rugby (FFR), Pierre Camou.

"Je me retire de la Coupe du monde parce que la sanction que j'encours est de trois mois minimum, jusqu'à 18 mois, a pour sa part expliqué Yoann Huget. Je préfère quitter le groupe maintenant que de le quitter en pleine préparation de la Coupe du monde et le mettre en difficulté, sachant que je ne pourrais pas être remplacé". Et de préciser le visage déconfit : "Il y a deux absences lors desquelles je n'ai pas répondu présent : lors de la première, j'avais mal rempli la localisation. C'est une négligence de ma part. J'en prends la responsabilité. La deuxième, c'est parce que j'étais avec l'équipe de France la veille de France-pays de Galles et la dernière parce que j'étais à une séance photo organisée en dernière minute".

De son côté, l'entraîneur du XV de France Marc Lièvremont a indiqué qu'il ne comptait pas remplacer "pour le moment" l'ailier bayonnais. "Il faut accepter cette décision, a-t-il ajouté. La règle est la même pour tous les sportifs de haut niveau. Yoann est jeune mais il a été léger. Il le reconnait lui-même. Il a été très fort, il s'est entraîné avec le groupe et n'en a pas parlé à tout le monde. Il y a de la frustration, de la déception mais pas de colère".

Bayonne soutient son joueur

L'encadrement de l'Aviron Bayonnais, pour qui "la raison de cette mise à l'écart est uniquement liée à un manquement technique" de l'ailier bayonnais à la procédure de contrôle de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD)", accorde également "toute sa confiance aux instances fédérales qui auditionneront le joueur le 17 août", indique un communiqué reçu à l'AFP. "Nous espérons que la commission (juridique de la FFR) saura prendre en compte la nature et les circonstances des faits qui lui sont reprochés", poursuivent les responsables bayonnais, pour qui la décision "constitue une immense déception pour le joueur, l'homme, le XV de France et son club".

Huget comparaîtra le 17 août devant la Commission juridique de la FFR.

Voir la video

Julien Lamotte

Coupe du Monde de Rugby