Graham Henry - Nouvelle-Zélande
Graham Henry, l'entraîneur mythique de la Nouvelle-Zélande | AFP - GABRIEL BOUYS

Henry puissance 100

Publié le , modifié le

Durant les six semaines de la Coupe du monde, nous vous faisons découvrir pourquoi les Néo-Zélandais sont considérés, depuis trente ans, comme les meilleurs du monde. Joueurs, stades, culture, voici tout ce qui a fabriqué la légende des All Blacks à travers le temps, et Graham Henry, entraîneur mythique qui a fêté son 100e match en poste.

A la tête de la sélection néo-zélandaise depuis 2004, est une véritable entité. Le sélectionneur des Blacks, qui depuis sa prise de position a glané cinq Tri-nations et remporté 84% de ses matchs a franchi un cap symbolique des 100 matchs à la tête des All Blacks contre le Canada. Un anniversaire célébré dignement la semaine dernière par une victoire écrasante (79-15).

A 65 ans, cet ancien professeur d’éducation physique et de géographie l’un des entraîneurs les plus respectables. A son actif, quatre titres d’entraîneur de l’année en 2005, 2006, 2008, 2010 par l’International Rugby Board (IRB). En 2004, il a été appelé à la rescousse des All Blacks pour leur faire remporter un titre mondial après lequel ils courent depuis 1987 et la première édition de l’épreuve. Un entraîneur qui inspire confiance après avoir dirigé les Auckland Blues, le pays de Galles (de 1998 à 2002) et les Lions britanniques. Après avoir tant entraîné, son dernier objectif est aujourd’hui de faire remporter le Mondial à ses joueurs, qui plus est à domicile. Et ainsi laver l’affront de son élimination en quart de finale face à la France en 2007.

Coupe du Monde de Rugby