Graham Henry (Nouvelle-Zélande)
L'entraîneur néo-zélandais Graham Henry | AFP - WILLIAM WEST

Graham Henry: "Je me sens en paix"

Publié le , modifié le

L'entraîneur des All Blacks Graham Henry, en poste depuis 2003 et qui dirigeait l'équipe néo-zélandaise pour la dernière fois, a déclaré qu'il se sentait "en paix" après la victoire face à la France (8-7) en finale de la Coupe du monde, ce dimanche à Auckland. "L'important, c'était de gagner. Et les gars qui ont gagné cette Coupe du monde ont été grands!"

Q: Que ressentez-vous après ce titre de champion du monde?
R: "La première chose, c'est que je me sens en paix. Et c'est un sentiment fabuleux. Ensuite, l'important, c'était de gagner. Et les gars qui ont gagné cette Coupe du monde ont été grands! Nombre d'entre eux avaient vécu la dernière Coupe du monde (en 2007) où nous avions été éliminés en quart de finale. Et ils ont su en tirer les leçons. Ils ont mis une énorme implication dans tout ce qu'ils ont fait depuis longtemps. Ce qui a fait la différence, c'est le poids des joueurs d'expérience. On a su défendre sous une forte pression adverse sans commettre de faute. Je suis vraiment très content que nous ayons développé ces qualités-là aussi en tant qu'entraîneurs."

Q: Comment vous sentiez-vous dans la pièce réservée aux entraîneurs?

R: "Mal! Vous savez cette équipe est numéro 1 mondiale depuis un certain nombre d'années et elle est habituée à évoluer sous une certaine forme de pression. Nous étions préparés à faire face à l'inattendu. Les Français ont très bien joué, en contrôlant le ballon pendant de très longues périodes. Et réussir à se sortir de ce genre de situation en décrochant la victoire, c'est quelque chose que nous ne serions sûrement pas parvenus à faire il y a deux ou trois ans. Alors comment on se sentait dans cette pièce ? Avec de la pression sur nous. Ce n'est pas très agréable à vivre mais les gars ont fait le boulot sur le terrain. Et ils ont montré de l'implication, une capacité à rebondir, et de la discipline."

Q: Que répondez-vous aux gens qui disent que Robbie Deans (actuel entraîneur de l'Australie) aurait dû prendre votre poste après l'élimination en quart de finale en 2007?

R: "Je n'ai rien à leur dire. Mais comme je l'ai déjà dit, c'est vraiment merveilleux d'être champion du monde avec cette équipe après quatre années de travail. Les gens qui ont pris cette décision (de le reconduire à la tête des All Blacks) je leur dis merci d'avoir reconduit cette équipe d'entraîneurs. C'est un privilège d'entraîner les All Blacks. Le travail de cet encadrement a entre autres permis aux joueurs de montrer l'implication qu'ils ont montrée en finale. Et si vous n'avez pas vécu ce genre de situation avant, vous ne pouvez pas les surmonter. Trop souvent, des entraîneurs sont remerciés trop vite, uniquement pour des mauvais résultats. La décision prise en 2007 était difficile à prendre pour la fédération néo-zélandaise, mais c'était peut-être la bonne chose à faire."

Q: Considérez-vous qu'il était important que l'équipe classée n.1 au classement de l'IRB depuis de nombreuses années soit sacrée championne du monde?
R: "Je suis vraiment très heureux que cette équipe ait gagné la Coupe du monde. Nous sommes numéro 1 mondiaux, et nous sommes champions du monde. C'est une chose sur laquelle nous étions focalisés depuis un certain temps. C'est super pour le public néo-zélandais, qui nous a beaucoup supportés. Et puis plein de gens vont repartir de ce pays avec le sentiment qu'ils y ont été bien accueillis. Cela me rend fier d'être néo-zélandais. Cette équipe a adopté un style de jeu dont nous sommes fiers et qui plaît au public. Même si on ne l'a pas vu ce (dimanche) soir. Vous pouvez jouer ce jeu et gagner, et ça, c'est positif."

AFP

Coupe du Monde de Rugby