Morgan Parra France Galles
Morgan Parra libère le ballon face aux Gallois | MARTIN BUREAU / AFP

Garder le cap face à la Roumanie

Publié le , modifié le

Vainqueur de l'Italie (32-10) quatre jours plus tôt, le XV de France défie la Roumanie pour son deuxième match du Mondial. Philippe Saint-André a fait tourner son effectif, permettant à ses joueurs clés de souffler, mais permettant aussi à d'autres de s'illustrer.

"Après le match contre la Roumanie, des cartes seront peut-être redistribuées", a annoncé PSA. "On va jouer une équipe fraîche quatre jours après un match haute intensité contre l'Italie", rappelle-t-il, tout en soulignant avoir composé un groupe de 31 joueurs pour la Coupe du monde "pour avoir deux équipes compétitives pour les deux premiers matches de cette Coupe du monde." Ceux que l'on surnomme "les coiffeurs" ont donc tout intérêt à se montrer sous leur meilleur jour…

"Une équipe adaptée à la Roumanie"

Les présences de Wesley Fofana, Gaël Fickou, Yannick Nyanga, Fulgence Ouedraogo, cette équipe "bis" devrait faire bouger un peu les lignes adverses. "Je ne vais pas dire le 'game plan'. En plus tous les Roumains parlent français... On a une équipe compétitive et adaptée à la Roumanie", a simplement précisé le patron des Bleus.

Ouedraogo en dit toutefois un peu plus sur la stratégie tricolore. "On sait qu'ils sont denses. On veut essayer de les déplacer", a expliqué le troisième ligne. "Ils sont très solides dans le défi physique. On sait que si on tient bien le ballon et qu'on est précis, on trouvera des solutions." L'assise de la première ligne composée d'Uini Atonio, Vincent Debaty et Dimitri Szarzewski, devrait par ailleurs gêner considérablement les hommes de Lynn  Howells.

Les Roumains "dans la forme de leur vie"

A un joueur près (Mihaita Lazar remplace Andrei Ursache), le sélectionneur gallois de la Roumanie s'est appuyé sur la même équipe qui s'était incliné face aux Tonga à Bucarest (16-21) lors du dernier match de préparation, le 5 septembre. " Les gars que j'ai titularisés sont dans la forme de leur vie et sont habitués au haut niveau", a déclaré l'ancien entraîneur adjoint du XV du Poireau.

"Le premier match est toujours le plus important",  a-t-il ajouté. Pour le numéro 8 et capitaine de cette équipe roumaine, Mihai  Macovei, "la grande force" de son équipé reste "la solidarité". "Cela va nous aider pour ces grands matches. Je ne pense pas que beaucoup d'équipes soient aussi solidaires dans cette Coupe du monde", a assuré le joueur de Colomiers.

Coupe du Monde de Rugby