Louis Picamoles ce guerrier
Le troisième ligne des Bleus, Louis Picamoles (en rouge), ici à la lutte face à Leonard Sarto, s'est illustré avec brio en faisant parler toute sa puissance et sa capacité à progresser dans la défense italienne... | GABRIEL BOUYS / AFP

France-Italie: Louis Picamoles, ce guerrier !

Publié le , modifié le

Une véritable assurance. Un roc. Mais surtout un immense guerrier. Comme souvent, Louis Picamoles (29 ans) s’est surpassé pour écœurer des Italiens (32-10) qui ne sont pas parvenus à contenir le troisième ligne des Bleus toujours aussi impressionnant sur le plan physique. Le géant Français (1,92m, 118kg) a fait preuve d’une redoutable détermination et offert avec réussite, sur une passe astucieuse, le cuir pour l’essai de Slimani. Bref, si les Bleus sont bien rentrés dans la compétition, Picamoles y est clairement pour quelque chose !

Ses qualités athlétiques, inutile de le rappeler, elles sont indéniables. Mais quand le troisième ligne du Stade Toulousain vit un grand jour alors il devient également intraitable sur le plan technique. Ses choix, comme celui de faire une petite passe dans le dos de Sarto au moment de l’essai de Slimani (44e), font souvent la différence. Même défensivement, il ne s’est jamais précipité et n’a jamais paniqué, veillant au grain lorsque les offensives italiennes se multipliaient au milieu de la deuxième période. Avec son capitaine Thierry Dusautoir et Damien Chouly, la troisième ligne française a tenu toutes ses promesses. Et ce soir, Picamoles a campé le rôle de leader dans cette ligne si importante. Il a tout fait, souvent tout réussi bien que plus discret dans le second acte.

67 mètres de progression !

La statistique implacable, celle qui met tout le monde d’accord ! Ses plaquages et sa défense restent ses armes principales. Mais pour un troisième ligne d’une telle envergure, le Toulousain a surtout impressionné dans la progression. Outre Scott Spedding avec 128 mètres, personne n’a autant progressé dans la défense adverse que lui avec pas moins de 67 mètres. Une percée notamment a fait toute la différence : 39e minute de jeu, Picamoles se lance alors dans une action magnifique, un raid solitaire fantastique de près de 50 mètres. La défense italienne est aux abois face à la puissance dévastatrice du troisième ligne français qui servira finalement Huget avant que ce dernier ne perde malheureusement le ballon. Un dénouement cruel tellement cette action magnifique de Picamoles méritait un essai au bout...

Bref, pour sa 47e sélection, Louis Picamoles a tout donné. Comme d’habitude. Mais ce soir, impossible de laisser sa prestation dans l’ombre. Un vrai guerrier qui pourrait s’avérer déterminant pour les Bleus durant ce mondial, lequel a bien commencé après cette jolie victoire sur l’Italie (32-10).

Coupe du Monde de Rugby