Six Nations 2010 Galles France Nallet
Lionel Nallet à l'abordage face aux Gallois | AFP

France - Galles, les Bleus connaissent la chanson

Publié le , modifié le

Grand classique du tournoi des 6 Nations, France - Galles a surtout souri aux Bleus ces dernières années. En quatre ans, le XV de France s'est imposé à trois reprises. Le début de la défaite a prévenu Marc Lièvremont : "On vient de battre trois fois le pays de Galles, partir de ce constat c'est commencer à perdre". Retour sur ces matches entre le coq et le poireau.

. 2008: le dernier Grand Chelem gallois (Galles - France 29-12, à Cardiff)
Dans le vacarme du Millenium Stadium, le pays de Galles réalise le 10e Grand Chelem de son histoire, le premier depuis 2005, en battant des Français encore en rodage pour le cinquième match de l'ère Lièvremont. L'ailier Shane Williams emporte la décision en inscrivant le premier essai de la partie à l'heure de jeu face à des Français réduits à la botte de Jean-Baptiste Elissalde.

. 2009: le feu de paille (France - Galles 21-16, au Stade de France)
Avec quatre petits jours de préparation, le XV de France, dos au mur, fait tomber l'épouvantail gallois au terme d'un match remarquable de courage et grâce à deux essais de Thierry Dusautoir et Cédric Heymans. La défense française fut héroïque en fin de match pour tenir le maigre avantage, notamment grâce au centre Mathieu Bastareaud qui honorait sa première sélection. Cette victoire ne fut cependant qu'un feu de paille: deux semaines plus tard, le XV de France ressortait humilié de Twickenham, lourdement battu (34-10) par l'Angleterre.

. 2010: en route vers le Grand Chelem (Galles - France 20-26, à Cardiff)
Déjà vainqueurs en Ecosse et face à l'Irlande, le XV de France de l'ère Lièvremont réussit l'un de ses matches référence au Millennium Stadium. Sa défense de fer et son réalisme lui permettent de posséder vingt points d'avance à la pause notamment grâce à deux essais sur interception d'Alexis Palisson et de François Trinh-Duc. Les Français tiennent coûte que coûte leur victoire en seconde période malgré la "grêle" galloise concrétisée par deux essais de Leigh Halfpenny et l'inévitable Shane Williams.

. 2011: la réaction d'orgueil (France - Galles 28-9, au Stade de France)
Humilié une semaine plus tôt en Italie (défaite 22-21), le XV de France passe ses nerfs sur le dos des Gallois au Stade de France dans une sorte de préfiguration parfaite du scénario du Mondial-2011, entre l'infamante défaite (19-14) face aux îles Tonga à Wellington, la remobilisation en semaine et la réaction (19-12) en quart de finale face à l'Angleterre. Lionel Nallet, auteur d'un doublé, et Vincent Clerc sonnent la révolte en inscrivant les trois essais français.

Coupe du Monde de Rugby