Michalak
Frédéric Michalak. | LIONEL BONAVENTURE / AFP

France-Angleterre: une charnière Tillous-Borde - Michalak et 12 changements

Publié le , modifié le

Philippe Saint-André l'a annoncé jeudi matin : c'est un XV de France grandement remanié qui affrontera l'Angleterre samedi soir, au Stade de France. Pour leur dernier test match avant l'annonce des 31 Mondialistes, les Bleus se présenteront avec une nouvelle charnière, composée des Toulonnais Sébastien Tillous-Borde et Frédéric Michalak. Wesley Fofana et Mathieu Bastareaud débuteront au centre. Tandis que Pascal Papé sera capitaine en l'absence de Thierry Dusautoir.

RETROUVEZ EN DIRECT FRANCE - ANGLETERRE SAMEDI A PARTIR DE 21H00

Douze changements. Philippe Saint-André a revu dans les grandes largeurs sa copie. Du XV de France aligné samedi dernier, à Twickenham (19-14), seuls Scott Spedding, Louis Picamoles et Yoann Maestri seront reconduits samedi soir, face à l’Angleterre.

Au Stade de France, les Bleus se présenteront avec une nouvelle charnière. Une charnière 100% toulonnaise, composée de Sébastien Tillous-Borde à la mêlée et de Frédéric Michalak à l’ouverture. "Ils ont l'habitude de jouer ensemble, a justifié PSA. J'attends qu'ils animent bien l'équipe comme Morgan (Parra) et François (Trinh-Duc) l'ont fait la semaine dernière."

Le sélectionneur national "n'a pas voulu prendre de risque" avec Parra, "car il a eu des douleurs au quadriceps en début de semaine et que la Coupe du monde est en septembre". C'est la raison pour laquelle le numéro 9 clermontois n'honorera pas sa 61 sélection à l'occasion du 101e Crunch.

Papé avec le brassard

Autres nouveautés, les titularisations de Wesley Fofana et de Mathieu Bastareaud, qui remplacent Rémi Lamerat et Alexandre Dumoulin au centre. En l’absence de Thierry Dusautoir, touché à un genou, Pascal Papé, remis d'une douleur à une cuisse, héritera du brassard de capitaine.

Pour le reste, les surprises se lisent en creux. Ainsi, le 2e ligne Sébastien Vahaamahina, entré seulement un petit quart d'heure samedi dernier, doit passer son tour et n'aura donc guère eu la  chance de s'exprimer avant le couperet de dimanche. Même cas de figure pour le pilier Xavier Chiocci, remplaçant en Angleterre et absent de la  feuille de match, ou le 3e ligne Loann Goujon.  Le talonneur Benjamin Kayser doit, lui, se contenter du banc de touche, doublé par Guilhem Guirado, après avoir regardé le 100e crunch à la télévision.

Un pack musclé

Brice Dulin, habituellement arrière et malheureux pour sa première expérience, n'aura pas l'occasion de se relancer. De là à y voir un signe avant l’annonce des 31 joueurs retenus pour le Mondial… "Vous anticipez sur cette liste, a élude Saint-André. Là, nos joueurs sont juste concentrés sur le match."

Parce que "ce match aura encore plus d'intensité que la semaine dernière", prédit Saint-André, deux éléments de poids rempilent au sein du pack : le N. 8 Louis Picamoles et le  deuxième ligne Yoann Maestri. Ils seront notamment accompagnés des flankers Bernard Le Roux et Damien Chouly, et des piliers Rabah Slimani et Eddy Ben Arous, tous ménagés samedi dernier. Enfin, le banc sera musclé, avec en réserve une première ligne Benjamin  Kayser, Uini Atonio et Vincent Deba.

Le XV de départ :

Spedding - Huget, Bastareaud, Fofana, Nakaitaci - (o) Michalak, (m)  Tillous-Borde - Le Roux, Picamoles, Chouly - Maestri, Papé (cap.) - Slimani,  Guirado, Ben Arous

Remplaçants :

Kayser, Debaty, Atonio, Flanquart, Nyanga, Kockott, Tales, Fickou

Coupe du Monde de Rugby